TLAXCALA تلاكسكالا Τλαξκάλα Тлакскала la red internacional de traductores por la diversidad lingüística le réseau international des traducteurs pour la diversité linguistique the international network of translators for linguistic diversity الشبكة العالمية للمترجمين من اجل التنويع اللغوي das internationale Übersetzernetzwerk für sprachliche Vielfalt a rede internacional de tradutores pela diversidade linguística la rete internazionale di traduttori per la diversità linguistica la xarxa internacional dels traductors per a la diversitat lingüística översättarnas internationella nätverk för språklig mångfald شبکه بین المللی مترجمین خواهان حفظ تنوع گویش το διεθνής δίκτυο των μεταφραστών για τη γλωσσική ποικιλία международная сеть переводчиков языкового разнообразия Aẓeḍḍa n yemsuqqlen i lmend n uṭṭuqqet n yilsawen dilsel çeşitlilik için uluslararası çevirmen ağı la internacia reto de tradukistoj por la lingva diverso

 25/04/2014 Tlaxcala, the international network of translators for linguistic diversity Tlaxcala's Manifesto  
English  
 Ahlam Mosteghanemi أحلام مستغانمي 
Author /   Ahlam Mosteghanemi أحلام مستغانمي
Ahlam Mosteghanemi أحلام مستغانمي
Biographies available: Français  عربي 

 


Ahlam Mosteghanemi أحلام مستغانمي

 

 

Ahlam Mosteghanemi  est une écrivaine algérienne de langue arabe née en 1953 à Menzel Temime, en Tunisie, où sa famille, engagée dans la lutte pour l'indépendance nationale algérienne,  s’était réfugiée. Son père, Mohamed El Cherif, militant du PPA (Parti du peuple algérien, devenu après son interdiction le MTLD, Mouvement pour le triomphe des libertés démocratiques), est emprisonné à El Koudia (Constantine) suite aux massacres du 8 mai 1945 à Sétif et Guelma et c’est là qu’il fera connaissance de Kateb Yacine. Deux des oncles de Mohamed ont perdu la vie à Guelma durant ces massacres. À sa sortie de prison il est persona non grata à la mairie de Constantine où il exerçait. Il perd son emploi.

La famille doit se réfugier en Tunisie où sa maison sert de base aux combattants de l’indépendance. Elle rentre en Algérie à l’indépendance. Mohamed entre en dépression en 1967, suite au coup d’État du Colonel Boumedienne, qui a mis fin à ses rêves d’émencipation sociale.

Ahlam fait des études secondaires, avant de travailler pour la radio. Elle anime à 18 ans  une émission, Hamasat, qui lui confère une certaine réputation littéraire. Son premier recueil de poésies paraît en 1973 sous le titre Ala Marfa' Al Ayam (Au havre des jours). Elle décroche avant son départ pour la France une licence en littérature à l’université d’Alger.

Installée à Paris, elle épouse un journaliste libanais, et tout en fondant une famille, elle soutient une thèse sous la direction de Jacques Berque.

L’œuvre d’ Ahlam Mosteghanemi  est populaire dans le monde arabophone, notamment au Liban, en Jordanie, en Syrie, en Tunisie et aux Émirats Arabes Unis.

Jacques Berque a écrit une préface élogieuse pour la traduction d’un de ses livres. Dans Une cause jamais perdue, il lui consacre un chapitre (« L'intercession de la femme ») en reprenant sa préface, il fait l’éloge de la documentation, de la lucidité de l’auteure qui sait utiliser une expérience vécue en prenant ses distance avec elle. Il va jusqu’à professer son adhésion à ses idées (une littérature faite par des hommes et s'adressant à des hommes).

Son livre Dhakirat al-jased, Mémoires de la chair, est classé parmi les cents meilleurs romans arabes. Traduit en français, italien, anglais, allemand, espagnol, chinois, kurde, il en est à sa dix-septième édition en arabe
 

Œuvres

 
  • Au havre des jours, Ala Marfa' Al Ayam, 1973.
  • Écriture dans un moment de nudité, Kitaba Fi Lahdat Ouray, 1976
  • Algérie, femmes et écriture, préface de Jacques Berque, 1985, réédition l'Harmattan, 2000 (ISBN 2858025061 et ISBN 978-2858025060)
  • Mémoires de la chair, traduction française de Mohammed Mokeddem, 332 p., Albin Michel, 2002, Prix Naguib Mahfouz et Prix Nour de la meilleure œuvre féminine en langue arabe (ISBN 2226133976 et ISBN 978-2226133977)
  • Le Chaos des sens, traduction française France Meyer, 323 p., Albin Michel, 2006 (ISBN 2-226-16817-6 et ISBN 978-2226168177)
  • Aber Sarir, (Passager du lit), Paris, Éditions Ahlam Mosteghanemi, Liban, Dar Al-Adab, 2003
  • Jacques Berque, « L'intercession de la femme » in Une cause jamais perdue. Pour une Méditerranée plurielle, textes politiques (1956-1995), éditions Albin Michel, 1998 (ISBN 2-226-10620-0)

 





URL: http://www.mosteghanemi.com/

URL of this page: http://www.tlaxcala-int.org/biographie.asp?ref_aut=583&lg_pp=fr


 All Tlaxcala pages are protected under Copyleft.