TLAXCALA تلاكسكالا Τλαξκάλα Тлакскала la red internacional de traductores por la diversidad lingüística le réseau international des traducteurs pour la diversité linguistique the international network of translators for linguistic diversity الشبكة العالمية للمترجمين من اجل التنويع اللغوي das internationale Übersetzernetzwerk für sprachliche Vielfalt a rede internacional de tradutores pela diversidade linguística la rete internazionale di traduttori per la diversità linguistica la xarxa internacional dels traductors per a la diversitat lingüística översättarnas internationella nätverk för språklig mångfald شبکه بین المللی مترجمین خواهان حفظ تنوع گویش το διεθνής δίκτυο των μεταφραστών για τη γλωσσική ποικιλία международная сеть переводчиков языкового разнообразия Aẓeḍḍa n yemsuqqlen i lmend n uṭṭuqqet n yilsawen dilsel çeşitlilik için uluslararası çevirmen ağı

 18/04/2021 Tlaxcala, the international network of translators for linguistic diversity Tlaxcala's Manifesto  
English  
 ASIA & OCEANIA 
ASIA & OCEANIA / Chine : une génération sans argent, sans maison ou sans équilibre vie pro-vie perso ne veut pas non plus se marier
Date of publication at Tlaxcala: 24/03/2021
Original: China: A generation without money, houses, or work-life balance also doesn’t want marriage

Chine : une génération sans argent, sans maison ou sans équilibre vie pro-vie perso ne veut pas non plus se marier

Jiayun Feng 冯佳云

Translated by  Fausto Giudice Фаусто Джудиче فاوستو جيوديشي

 

Le gouvernement chinois veut que les jeunes se marient et aient des enfants. Mais elles et eux ne  veulent pas.

Le taux de mariage en Chine est tombé à son plus bas niveau en près de deux décennies l'année dernière, et les experts pensent que ce chiffre va probablement plonger encore plus, car les Chinois de la génération Z commencent à atteindre l'âge de procréer.

De nouvelles statistiques ont été publiées le mois dernier par le ministère chinois des Affaires civiles, montrant que seuls 8,1 millions de couples se sont mariés en 2020, soit une baisse de 12 % par rapport à l'année précédente et une chute super rapide par rapport aux 13,4 millions de couples qui s’étaient mariés en 2013.

La plupart des médias chinois ont attribué la baisse du taux de mariage à une diminution du nombre de personnes en âge de se marier après des décennies de politique de l'enfant unique, un système sévèrement appliqué mis en place en 1979 pour freiner la croissance démographique du pays.

Bien que la Chine ait assoupli ses restrictions sur les naissances en 2015, autorisant tous les couples mariés à avoir deux enfants, de nombreux couples ont choisi de ne pas le faire. Pour aggraver les choses, le programme de contrôle des naissances, associé à une préférence séculaire pour les garçons, a créé un excédent de 30 millions d'hommes, qui ont du mal à trouver des partenaires.

Mais au-delà des changements démographiques, la baisse du taux de mariage en dit long sur le changement d'attitude des jeunes adultes chinois, qui ne voient plus le mariage comme une étape inévitable. Et puis il y a le problème de l'argent : Selon une enquête de Zhilian Zhaopin, un site de recrutement populaire en Chine, 43,5 % des femmes qui ont répondu ont déclaré qu'elles ne voulaient pas se marier de sitôt parce qu'elles craignaient que le mariage ne « réduise leur qualité de vie », tandis que plus de la moitié des hommes qui ont participé à l'enquête ont cité « l'insécurité financière » comme principale raison de leur célibat.

Il s'avère également que les Chinois·es ne sont pas non plus très enthousiastes à l'idée d'avoir des enfants. Le taux de natalité en Chine est en baisse constante depuis des années, principalement parce que - vous l'avez deviné - les enfants coûtent cher et qu'un nombre croissant de femmes chinoises heureuses et indépendantes ne considèrent plus le mari comme un must dans la vie. Et au grand dam de nombreux responsables gouvernementaux qui avaient espéré que la pandémie de COVID-19 et les ordres de rester au foyer entraîneraient un baby-boom, il semble que le contraire soit bien plus probable.

De toute évidence, il n'y a pas de solution miracle à cette crise démographique. Par exemple, on ne peut pas forcer les gens à se marier et à avoir des enfants. Mais dans un effort frénétique pour sauver le mariage, la Chine semble avoir trouvé une solution viable au problème, à savoir faire du divorce un processus long et compliqué.

http://tlaxcala-int.org/upload/gal_21691.jpg





Courtesy of Tlaxcala
Source: https://supchina.com/2021/03/19/a-generation-without-money-houses-or-work-life-balance-also-doesnt-want-marriage/
Publication date of original article: 19/03/2021
URL of this page : http://www.tlaxcala-int.org/article.asp?reference=31153

 

Tags: Baisse des taux de mariageGénération ZExcédent de mâlesChine
 

 
Print this page
Print this page
Send this page
Send this page


 All Tlaxcala pages are protected under Copyleft.