TLAXCALA تلاكسكالا Τλαξκάλα Тлакскала la red internacional de traductores por la diversidad lingüística le réseau international des traducteurs pour la diversité linguistique the international network of translators for linguistic diversity الشبكة العالمية للمترجمين من اجل التنويع اللغوي das internationale Übersetzernetzwerk für sprachliche Vielfalt a rede internacional de tradutores pela diversidade linguística la rete internazionale di traduttori per la diversità linguistica la xarxa internacional dels traductors per a la diversitat lingüística översättarnas internationella nätverk för språklig mångfald شبکه بین المللی مترجمین خواهان حفظ تنوع گویش το διεθνής δίκτυο των μεταφραστών για τη γλωσσική ποικιλία международная сеть переводчиков языкового разнообразия Aẓeḍḍa n yemsuqqlen i lmend n uṭṭuqqet n yilsawen dilsel çeşitlilik için uluslararası çevirmen ağı

 18/04/2021 Tlaxcala, the international network of translators for linguistic diversity Tlaxcala's Manifesto  
English  
 UNIVERSAL ISSUES 
UNIVERSAL ISSUES / Il fait si froid en Alaska pour Léviathan
Date of publication at Tlaxcala: 20/03/2021
Original: For Leviathan, it’s so cold in Alaska

Il fait si froid en Alaska pour Léviathan

Pepe Escobar Пепе Эскобар پپه اِسکوبار

Translated by  Réseau international

 

Wang Yi et Yang Jiechi chercheront à faire de la soupe d’ailerons de requin avec Antony Blinken et Jake Sullivan au sommet d’Anchorage.

Le Léviathan semble se positionner pour un carnage géopolitique à la Kill Bill – tout en brandissant un sabre rouillé de samouraï en acier à haute teneur en carbone.

Comme on pouvait s’y attendre, les maîtres de l’État profond américain n’ont pas tenu compte du fait qu’ils pourraient éventuellement être neutralisés par une technique géopolitique des Cinq Points et de la Paume qui font Exploser le Cœur.

Dans un essai concis et percutant, Alastair Crooke a mis le doigt sur le cœur du problème. En voici les deux principales conclusions – y compris une allusion orwellienne très intéressante :

1. « Une fois que le contrôle du mythe justificatif des États-Unis a été perdu, le masque est tombé ».

2. « Les États-Unis pensent mener les puissances maritimes et du rimland à imposer une défaite psychologique, technologique et économique cuisante à l’alliance Russie-Chine-Iran. Par le passé, l’issue aurait pu être prévisible. Cette fois, l’Eurasie pourrait très bien se dresser solidement contre une Océania affaiblie (et une Europe pusillanime) ».

Et cela nous amène à deux sommets interconnectés : le Quad et le 2+2 Chine-États-Unis en Alaska.

Le Quad virtuel de vendredi dernier est passé comme un nuage à la dérive. Lorsque le premier ministre indien Narendra Modi a déclaré que le Quad est « une force pour le bien de la planète », il n’est pas étonnant que les sourcils se soient levés dans le Sud global.

Le ministre chinois des Affaires étrangères, Wang Yi, a fait remarquer l’année dernière que le Quad faisait partie d’un mouvement visant à créer un « OTAN asiatique ».

C’est le cas. Mais l’hégémon, qui domine l’Inde, le Japon et l’Australie, ne doit pas le dire clairement. D’où la vague rhétorique sur « l’Indo-Pacifique libre et ouvert », les « valeurs démocratiques », « l’intégrité territoriale » – autant de codes pour caractériser l’endiguement de la Chine, notamment en mer de Chine méridionale.

Le rêve humide exceptionnaliste – couramment exprimé dans le Thinktankland américain – est de positionner un ensemble de missiles dans la première chaîne d’îles, pointant vers la Chine comme un porc-épic armé. Pékin en est parfaitement conscient.

En dehors d’une modeste déclaration commune, le Quad a promis de livrer 1 milliard de doses de vaccins contre le Covid-19 dans tout « l’Indo-Pacifique » d’ici la fin… 2022.

Le vaccin serait produit par l’Inde et financé par les États-Unis et le Japon, la logistique de distribution étant assurée par l’Australie.

Cela a été annoncé, comme on pouvait s’y attendre, pour « contrer l’influence de la Chine dans la région ». Trop peu, trop tard. L’essentiel est là : L’hégémon est furieux parce que la diplomatie chinoise des vaccins est un énorme succès, non seulement en Asie mais aussi dans tout le Sud global.

Ce n’est pas un « dialogue stratégique »

Lire la suite

Derek Zheng, supchina





Courtesy of Réseau international
Source: https://asiatimes.com/2021/03/for-leviathan-its-so-cold-in-alaska/
Publication date of original article: 18/03/2021
URL of this page : http://www.tlaxcala-int.org/article.asp?reference=31096

 

Tags: Sommet d'AnchorageChine-USAGuerre froide 2.0
 

 
Print this page
Print this page
Send this page
Send this page


 All Tlaxcala pages are protected under Copyleft.