TLAXCALA تلاكسكالا Τλαξκάλα Тлакскала la red internacional de traductores por la diversidad lingüística le réseau international des traducteurs pour la diversité linguistique the international network of translators for linguistic diversity الشبكة العالمية للمترجمين من اجل التنويع اللغوي das internationale Übersetzernetzwerk für sprachliche Vielfalt a rede internacional de tradutores pela diversidade linguística la rete internazionale di traduttori per la diversità linguistica la xarxa internacional dels traductors per a la diversitat lingüística översättarnas internationella nätverk för språklig mångfald شبکه بین المللی مترجمین خواهان حفظ تنوع گویش το διεθνής δίκτυο των μεταφραστών για τη γλωσσική ποικιλία международная сеть переводчиков языкового разнообразия Aẓeḍḍa n yemsuqqlen i lmend n uṭṭuqqet n yilsawen dilsel çeşitlilik için uluslararası çevirmen ağı

 08/03/2021 Tlaxcala, the international network of translators for linguistic diversity Tlaxcala's Manifesto  
English  
 ASIA & OCEANIA 
ASIA & OCEANIA / Les leçons de la lutte des agriculteurs indiens
Date of publication at Tlaxcala: 10/02/2021
Original: The lessons of the Indian farmers’ struggle
Translations available: Español 

Les leçons de la lutte des agriculteurs indiens

Sushovan Dhar সুশোভন ধর

Translated by  Christine Pagnoulle

 

Jamais un ‘Jour de la République’ n’avait connu autant de revendications publiques. Des centaines de milliers de paysans qui voulaient avoir leur mot à dire sur la Res Publica se sont spontanément retrouvés à manifester dans les rues de Delhi. Parmi toutes les excuses boiteuses destinées à arrêter la marche des paysans, il y en avait une qui ne manquait pas d’ironie. Que cette manifestation serait une « conspiration » visant à diffamer l’Inde aux yeux du monde en faisant un défilé de tracteurs dans la capitale le jour de la République. Les paysans en lutte ont prouvé, au contraire, qu’ils portaient haut la bannière de la « plus grande démocratie du monde » alors que le régime actuel est déterminé à piétiner et à supprimer toutes les valeurs démocratiques qui subsistent dans le pays.

Il est intéressant de noter que six jours plus tôt, le 20 janvier, le gouvernement de l’Union avait proposé de suspendre les trois lois agricoles contestées pendant un an et demi et de mettre en place un comité conjoint pour examiner la législation lors du dixième cycle de négociations avec les syndicats d’agriculteurs. Cependant, le principal syndicat des agriculteurs, Samjukta Kisan Morcha, a rejeté l’offre dès le lendemain et a résolument engagé la mouvement à se poursuivre jusqu’à l’abrogation complète des trois lois qui s’en prennent aux fermiers. L’AIKSCC était également déterminée à organiser le défilé des tracteurs prévu ce 26 janvier.

Il y a quelques jours, la Cour suprême avait exprimé son intention de suspendre l’application des lois agricoles controversées tout en proposant de former un comité indépendant présidé par un ancien président de la Cour suprême pour « résoudre à l’amiable » l’impasse entre les agriculteurs et le gouvernement. Bien sûr, de sérieuses questions se posaient quant à l’« indépendance » de la commission ; néanmoins, les premiers signes de concession étaient évidents.

 Le gouvernement est contraint à faire marche arrière

Étant donné l’attitude belligérante et antagoniste du gouvernement actuel, surtout depuis sa réélection en 2019, l’annonce du ministre de l’agriculture de l’Inde, Narendra Singh Tomar, a pu sembler un peu inhabituelle mais pas entièrement surprenante. Le gouvernement avait espéré que cette annonce obligerait les syndicats, déterminés à organiser un rassemblement de tracteurs le jour de la République, à remettre en cause leur agitation de plusieurs mois et à mettre fin docilement à leur blocus de la capitale nationale. Diverses mesures avaient été tentées auparavant, y compris des menaces et des intimidations, pour dissuader les agriculteurs, mais en vain. Dans une tentative de discréditer l’agitation, une partie de la classe dirigeante a lancé des accusations d’infiltration d’éléments séparatistes sikhs dans le mouvement. Ce coup bas s’est retourné contre eux et les ministres du gouvernement chargés des négociations avec les syndicats d’agriculteurs n’ont eu d’autre choix que de nier les allégations.

Lire la suite





Courtesy of CADTM
Source: https://www.groundxero.in/2021/01/28/the-lessons-of-the-indian-farmers-struggle/
Publication date of original article: 28/01/2021
URL of this page : http://www.tlaxcala-int.org/article.asp?reference=30795

 

Tags: Luttes paysannesRévoltes logiquesdestruction agriculture paysanneRéformes néolibéralesModiInde
 

 
Print this page
Print this page
Send this page
Send this page


 All Tlaxcala pages are protected under Copyleft.