TLAXCALA تلاكسكالا Τλαξκάλα Тлакскала la red internacional de traductores por la diversidad lingüística le réseau international des traducteurs pour la diversité linguistique the international network of translators for linguistic diversity الشبكة العالمية للمترجمين من اجل التنويع اللغوي das internationale Übersetzernetzwerk für sprachliche Vielfalt a rede internacional de tradutores pela diversidade linguística la rete internazionale di traduttori per la diversità linguistica la xarxa internacional dels traductors per a la diversitat lingüística översättarnas internationella nätverk för språklig mångfald شبکه بین المللی مترجمین خواهان حفظ تنوع گویش το διεθνής δίκτυο των μεταφραστών για τη γλωσσική ποικιλία международная сеть переводчиков языкового разнообразия Aẓeḍḍa n yemsuqqlen i lmend n uṭṭuqqet n yilsawen dilsel çeşitlilik için uluslararası çevirmen ağı

 08/03/2021 Tlaxcala, the international network of translators for linguistic diversity Tlaxcala's Manifesto  
English  
 USA & CANADA 
USA & CANADA / Biden nomme des va-t-en-guerre
Date of publication at Tlaxcala: 01/02/2021
Original: Biden appoints warmongers

Biden nomme des va-t-en-guerre

Sara Flounders

Translated by  Fausto Giudice Фаусто Джудиче فاوستو جيوديشي

 

Les auditions de confirmation au Sénat des membres du cabinet Biden - qui ont débuté la semaine du 18 janvier - devraient servir d'avertissement sur la poursuite de la dangereuse politique de guerre des USA.

 

Philadelphie, 25 janvier 2020

Les médias capitalistes se sont concentrés sur la promesse de Biden de renverser de nombreux volets de la politique de l'ancien président Trump. Mais tout au long de sa campagne, Biden s'est engagé à ne faire « aucun changement substantiel » - et ses nominations aux postes de politique étrangère montrent qu'il pensait vraiment ce qu’il disait. Malgré les flonflons médiatiques sur la justice, la nouvelle politique et la diversité, en coulisses, les mêmes vieilles politiques militaristes usaméricaines sont renforcées par les choix de membres du cabinet de Biden et leurs liens directs avec les fabriques d’idées financées par l'industrie et les entreprises de sous-traitance militaires.

Les nominations au cabinet de Biden suivent les politiques impérialistes ratées des administrations Trump, Obama, Bush junior, Clinton et Bush senior de ces trois dernières décennies. Ces choix sont de mauvais augure pour les travailleurs usaméricains et pour les peuples du monde entier qui suffoquent sous le joug de l'impérialisme US.

La nomination et le témoignage du faucon de guerre Anthony Blinken, nommé au poste de secrétaire d'État, est l'un des nombreux exemples éclatants de la position militariste de Biden.

Dans son témoignage de confirmation du 19 janvier, Blinken a clairement indiqué qu'il soutenait l'expansion de la guerre impérialiste en Syrie, en déclarant « Les États-Unis n'en font pas assez. » Il est pour « une pression constante sur la Corée du Nord [la République populaire démocratique de Corée] » afin de lui « couper tous les vivres » Il est pour un déploiement accru de missiles afin d'encercler et de faire pression sur la Chine. Il est favorable à de nouvelles exigences et au maintien des sanctions contre l'Iran. Il soutient les efforts continus pour renverser le gouvernement élu du Venezuela. (Le témoignage complet de Blinken est disponible sur tinyurl.com/yyr7k58w).

Blinken a également témoigné : « Notre engagement pour la sécurité d'Israël est sacro-saint, et c'est quelque chose que le président élu ressent très fortement. » Il a salué à plusieurs reprises la politique de Trump sur la normalisation des relations entre l'Israël de l'apartheid et les Émirats arabes unis, le Bahreïn, le Maroc et le Soudan, en soulignant : « Il y a un certain nombre de choses de mon point de vue que l'administration Trump a faites au-delà de nos frontières que j'applaudirais ». La sénatrice raciste de droite de Caroline du Sud, Lindsey Graham, a qualifié Blinken de « choix exceptionnel ».  (Washington Post, 19 janvier)

Les initiés de l'industrie militaire

Blinken, ancien secrétaire d'État adjoint sous Obama, est bien connu pour avoir profité de ses anciens postes gouvernementaux pour obtenir des emplois lucratifs de consultant auprès d'entrepreneurs militaires. Blinken a cofondé WestExec Advisors, une société de conseil pratiquant le secret pour les industries militaires comme Boeing et pour les grandes banques et sociétés d'investissement comme Bank of America et Blackstone.

WestExec a en fait été qualifiée de « gouvernement en attente » pour les anciens fonctionnaires de l'administration Obama liés à la politique militaire US. (politico.com, 23 novembre 2020) Elle se vante sur son site web que son nom "est dérivé de "West Executive Avenue", la rue fermée qui va de l'aile ouest de la Maison Blanche au bâtiment du bureau exécutif Eisenhower. C'est, littéralement, le chemin qui mène à la Salle de crise ».

Les partenaires de WestExec sont d'anciens fonctionnaires du gouvernement, des officiers militaires et des diplomates. En se définissant comme « consultants stratégiques », ils peuvent éviter d’être enregistrés comme lobbyistes ou agents étrangers et peuvent ainsi entrer ou revenir au service du gouvernement sans l'attente d'un an exigée des lobbyistes rémunérés. Les clients qui consultent WestExec sont tenus secrets.

Le général Lloyd Austin, récemment nommé au cabinet Biden, a été affilié à WestExec Advisors et a siégé au conseil d'administration de l'un des plus grands fabricants d'armes usaméricains, Raytheon. Austin a précédemment servi comme commandant des forces US en Irak et des forces spéciales en Syrie. Sa nomination nécessitait une dérogation spéciale car, selon la loi US, le secrétaire à la Défense doit être un civil.

Avril Haines, récemment confirmée au poste de Directrice du renseignement national, a également été affiliée à WestExec. En tant qu'ancienne directrice adjointe de la CIA, Haines a dirigé son programme de drones et a contribué à créer la justification légale des assassinats ciblés comme une action normalisée dans le cadre de la politique étrangère usaméricaine. En plus des assassinats par drones, elle a soutenu les sanctions économiques usaméricaines qui s'attaquent à la nutrition et à la santé des populations civiles de pays entiers.

Selon Politico News, WestExec est plein d'autres anciens hauts responsables démocrates de la sécurité nationale et de la politique étrangère qui ont collecté des fonds pour la campagne Biden, ont rejoint son équipe de transition ou ont servi de conseillers non officiels. De nombreux autres consultants devraient être nommés par Biden.  (tinyurl.com/y2hydkdm)

Va-t-en-guerre fabricants d’idées

Il existe toute une série d'autres fabriques d’idées et de sociétés de conseil stratégique qui proposent des postes extrêmement bien financés aux fonctionnaires du gouvernement - tant républicains que démocrates - entre deux nominations gouvernementales. Le rôle de ces fabriques d’idées est de développer un personnel expérimenté et avisé qui est au service du pouvoir des entreprises, tant à l'intérieur qu'à l'extérieur du gouvernement.

Selon un rapport du Center for International Policy publié en 2020, les entreprises de défense, ainsi que les agences de sécurité nationale et de défense du gouvernement usaméricain, ont contribué à hauteur de plus d'un milliard de dollars à 50 des fabriques d’idées les plus influenets au cours des cinq dernières années. (tinyurl.com/y45jkd52)

Parmi les autres personnes récemment nommées par Biden et provenant d’une fabrique d’idées, on peut citer Kathleen Hicks au poste de secrétaire adjointe à la Défense. Elle a été vice-présidente du CSIS (Center for Strategic and International Studies), le groupe de réflexion le plus belliciste de Washington. Le CSIS est financé par des industries militaires géantes telles que BAE Systems, Lockheed Martin et Northrop Grumman et agit en tant que « centre d'influence » pour celles-ci. Hicks s'oppose au retrait des troupes usaméricaines de Corée du Sud, d'Afghanistan et de Syrie.

Kurt Campbell - président de The Asia Group, un « groupe de conseil en stratégie et en capital » - a été nommé au poste nouvellement créé de coordinateur du Conseil national de sécurité pour l'Indo-Pacifique. Campbell, en tant qu'ancien sous-secrétaire d'État adjoint aux affaires de l'Asie de l'Est et du Pacifique, était considéré comme l'architecte du « Pivot vers l'Asie » d'Obama. Il s'agissait d'une politique provocatrice de repositionnement des batteries de missiles, des troupes et des porte-avions pour encercler la Chine et menacer la RPDC. Son nouveau rôle de « tsar de l'Asie » de Biden est d'intégrer la stratégie anti-Chine et de renforcer les alliances des USA dans la région.

La nomination de Victoria Nuland au poste de sous-secrétaire d'État est particulièrement révélatrice de la politique militariste de Biden. Nuland a été PDG du CNAS (Center for New American Security), un autre groupe de réflexion militaire bien financé. Elle a également fait partie du groupe Albright Stonebridge, un groupe de réflexion mis en place par l'ancienne secrétaire d'État Madeleine Albright. Nuland a servi dans l'administration Bush-Cheney et dans l'administration Obama-Biden.

Sous cette dernière administration, en tant que secrétaire d'État adjointe aux affaires européennes et eurasiennes, Mme Nuland s'est vantée d'avoir contribué à l'organisation du coup d'État fasciste de 2014 qui a renversé le gouvernement élu de l'Ukraine, grâce à un financement de 5 milliards de dollars de la National Endowment for Democracy.

Toutes ces nominations ont favorisé les guerres usaméricaines en Afghanistan, en Irak, en Syrie, en Libye, les sanctions de famine contre le Venezuela, la Corée et l'Iran, ainsi que les plans US visant à renforcer l'OTAN contre la Russie, à encercler la RPDC et à menacer en particulier la Chine militairement et économiquement.

Ces nominations contredisent les forces libérales et social-démocrates qui affirmaient que Biden pourrait être poussé vers des politiques progressistes par une pression de gauche. 

http://tlaxcala-int.org/upload/gal_24117.jpg

http://tlaxcala-int.org/upload/gal_21691.jpg





Courtesy of Tlaxcala
Source: https://www.workers.org/2021/01/54104/
Publication date of original article: 26/01/2021
URL of this page : http://www.tlaxcala-int.org/article.asp?reference=30685

 

Tags: BidenImpérialisme USAmeriKKKaMachine de guerre impériale
 

 
Print this page
Print this page
Send this page
Send this page


 All Tlaxcala pages are protected under Copyleft.