TLAXCALA تلاكسكالا Τλαξκάλα Тлакскала la red internacional de traductores por la diversidad lingüística le réseau international des traducteurs pour la diversité linguistique the international network of translators for linguistic diversity الشبكة العالمية للمترجمين من اجل التنويع اللغوي das internationale Übersetzernetzwerk für sprachliche Vielfalt a rede internacional de tradutores pela diversidade linguística la rete internazionale di traduttori per la diversità linguistica la xarxa internacional dels traductors per a la diversitat lingüística översättarnas internationella nätverk för språklig mångfald شبکه بین المللی مترجمین خواهان حفظ تنوع گویش το διεθνής δίκτυο των μεταφραστών για τη γλωσσική ποικιλία международная сеть переводчиков языкового разнообразия Aẓeḍḍa n yemsuqqlen i lmend n uṭṭuqqet n yilsawen dilsel çeşitlilik için uluslararası çevirmen ağı

 08/03/2021 Tlaxcala, the international network of translators for linguistic diversity Tlaxcala's Manifesto  
English  
 UNIVERSAL ISSUES 
UNIVERSAL ISSUES / « Regeni ? Rien à cirer » : missiles franco-italiens et autres affaires en or avec l'Égypte
Date of publication at Tlaxcala: 17/01/2021
Original: “Che ci importa di Regeni”: missili italo-francesi, altri affari d’oro con L’Egitto

« Regeni ? Rien à cirer » : missiles franco-italiens et autres affaires en or avec l'Égypte

Antonio Mazzeo

Translated by  Rosa Llorens Ρόζα Λιώρενς
Edited by  Fausto Giudice Фаусто Джудиче فاوستو جيوديشي

 

Encore une insulte à la mémoire du chercheur Giulio Regeni, massacré il y a cinq ans par le régime d'Abdelfattah Al Sissi. Après l'arrivée en Égypte – le 30 décembre 2020 – de la première des deux frégates FREMM (appelée Al Galala, La Majestueuse) vendues par Fincantieri SPA, c'est une corvette multi-missions qui a été livrée, le 6 janvier 2021, à la Marine de guerre égyptienne ; elle a à bord des missiles, des canons et des torpilles produits par des entreprises contrôlées par LeonaÉdo-Finmeccanica, autre holding du complexe militaro-industriel contrôlée en partie par l'État italien.

La corvette de la classe Gowind 2500 et appelée ENS Port-Saïd, a été réalisée à Alexandrie (en Égypte) par les chantiers navals de l'Alexandria Shipyard Company, société contrôlée par le ministère de la Défense égyptien, en coopération avec le groupe industriel français Naval Group. Le commandant en chef de la Marine militaire, le vice-amiral Ahmed Khaled Hassan, était présent à la cérémonie de livraison de l'unité, le jour de l'Épiphanie.

Quant aux systèmes d'armes installés à bord de la corvette, ils ont été conçus et produits en France et en Italie : outre deux canons navals de 20 mm de la société française Nexter Narwhal, on remarque en particulier un canon Oto Melara 76/62, réalisé dans l'établissement de La Spezia de Leonardo-Finmeccanica, 16 missiles sol-air VL MICA SAM et 8 missiles sol-sol Exocet MM40 Block-3 du consortium industriel européen MBDA, contrôlé par Airbus Group et BAE Systems (75%) et par l'Italien Leonardo (25%). Deux lanceurs triples pour torpilles complètent l'arsenal de mort - on n'a pas fourni sur eux d'autres informations, même s'il est possible qu'il s'agisse du système anti-sous-marins MU-90 du consortium EuroTorp, contrôlé à 50% par la WASS de Livourne, elle aussi propriété du groupe Leonardo.

« Nous sommes honorés de livrer la corvette Port-Saïd de la classe Gowind qui pourra ainsi dès aujourd'hui entrer en service au sein de la flotte égyptienne pour réaliser ses missions de combat », ont déclaré les dirigeants d'Alexandria Shipyard Company. « Les travaux pour la corvette Port-Saïd ont démarré en septembre 2018 et c'est le premier navire de guerre entièrement construit par des savoir-faire égyptiens, grâce à la fructueuse coopération et au transfert de technologie avec la France, représentée en l'occurrence par la société de chantiers navals Naval Group. La corvette a été équipée pour embarquer des hélicoptères, des drones et 65 hommes d'équipage, et elle remplira des missions de surveillance, de guerre de surface et sous-marine, de protection et escorte navale, de police contre les trafics illégaux et la piraterie. Ses caractéristiques techniques et ses armements modernes lui permettront en outre de mener toutes les missions possibles de combat en mer et de soutien et protection des forces terrestres déployées dans les zones côtières, améliorant les capacités des forces navales et la défense de la sécurité nationale de l'Egypte ».

Les corvettes de la classe Gowind 2500 (ou  El Fatah, comme elles ont été appelées par la Marine égyptienne) ont une longueur de 102 mètres et une largeur de 16, elles ont un déplacement de 2 600 tonneaux, une vitesse de 25 nœuds et un rayon d'action de 3700 milles nautiques. Le contrat signé en juin 2014 par les forces armées égyptiennes et la société française Naval Group prévoit la livraison de quatre unités, pour un montant d'environ un milliard d'euros, auxquels s'ajoute le coût des systèmes d'armes embarqués, estimé à 700 millions d'euros. La première corvette Gowind, l’ ENS El Fatah a été entièrement construite dans les chantiers navals de Lorient, en Bretagne, et a été livrée à l'Égypte en août 2017. Après l'ENS Port-Saïd, est prévue, d'ici fin 2021, la livraison de la troisième unité (ENS-Al Moez) par l'Alexandria Shipyard Company, tandis que la production de la quatrième corvette (ENS Louxor) a été lancée à la mi-mai 2020.

Il y a quelques mois, la presse égyptienne a fait savoir que les systèmes de missiles produits par le consortium MBDA armeront aussi les quatre nouvelles frégates Meko A200 destinées au régime du dictateur Al-Sissi : il s'agit en particulier, encore une fois, des missiles à lancement vertical anti-aérien et ceux à moyen rayon d'action VL-MICA. MBDA négocie aussi avec la Marine égyptienne la vente de la version navale du missile guidé de cinquième génération MMP à court rayon d'action, tandis qu'il a déjà fourni à l'Aviation militaire les missiles MICA multi-cibles air-air pour armer les chasseurs bombardiers Rafale et Mirage 2000-5. Enfin, il y aurait une maxi-livraison en instance d'arrivée pour la fourniture de systèmes de défense aérienne et côtière sophistiqués.

http://tlaxcala-int.org/upload/gal_21752.jpg

Des affaires multimillionnaires pour MBDA et Oto Melara/Leonardo ont aussi été garanties grâce à la commande de deux frégates de la classe FREMM que Fincantieri s'est assurée avec l'Égypte, en dépit des demandes d'embargo des ONG et des associations de défense des droits humains, après le massacre sauvage de Giulio Regeni. L'accord pour l'exportation des FREMM prévoit en effet la configuration des unités de façon à embarquer un canon léger Leonardo de 127/64, un canon multifonctions Otobreda (encore Leonardo) de 76/62 mm Super Rapide et le système de défense par missiles sol-air SAAM-ESD de MBDA, capable de lancer les missiles de la famille « Aster », eux aussi produits par MBDA.

Selon le site sud-africain spécialisé dans les questions militaires Defenceweb, la deuxième frégate FREMM devrait être livrée par Fincantieri d'ici la fin de l'année. Il y aurait en perspective, pour le département militaro-industriel italien, d'autres livraisons milliardaires au régime égyptien : de nouvelles frégates multi-missions, une quarantaine de chasseurs bombardiers Eurofighter Typhoon et des chasseurs d'entraînement M346 et même un satellite pour la surveillance terrestre, qui s'ajouteraient à la commande d'une valeur de 871 millions d'euros que Leonardo a reçue pour la fourniture au Caire de 24 hélicoptères AW149 et huit AW189, dont certains seront embarqués sur les nouveaux navires de guerre égyptiens.

http://tlaxcala-int.org/upload/gal_21691.jpg





Courtesy of Tlaxcala
Source: https://www.africa-express.info/2021/01/13/che-ci-importa-di-regeni-missili-italo-francesi-altri-affari-doro-con-legitto/
Publication date of original article: 17/01/2021
URL of this page : http://www.tlaxcala-int.org/article.asp?reference=30546

 

Tags: Régime Al SissiGiulio RegeniVentes d'armes européennesItalietteDouce FranceÉgypte
 

 
Print this page
Print this page
Send this page
Send this page


 All Tlaxcala pages are protected under Copyleft.