TLAXCALA تلاكسكالا Τλαξκάλα Тлакскала la red internacional de traductores por la diversidad lingüística le réseau international des traducteurs pour la diversité linguistique the international network of translators for linguistic diversity الشبكة العالمية للمترجمين من اجل التنويع اللغوي das internationale Übersetzernetzwerk für sprachliche Vielfalt a rede internacional de tradutores pela diversidade linguística la rete internazionale di traduttori per la diversità linguistica la xarxa internacional dels traductors per a la diversitat lingüística översättarnas internationella nätverk för språklig mångfald شبکه بین المللی مترجمین خواهان حفظ تنوع گویش το διεθνής δίκτυο των μεταφραστών για τη γλωσσική ποικιλία международная сеть переводчиков языкового разнообразия Aẓeḍḍa n yemsuqqlen i lmend n uṭṭuqqet n yilsawen dilsel çeşitlilik için uluslararası çevirmen ağı

 19/01/2021 Tlaxcala, the international network of translators for linguistic diversity Tlaxcala's Manifesto  
English  
 EUROPE 
EUROPE / Un pôle militaro-civil pour le développement de vaccins est créé en Italie sur le modèle israélien
Date of publication at Tlaxcala: 14/01/2021
Original: In Italia un polo militare-civile per lo sviluppo dei vaccini. Modello Israele

Un pôle militaro-civil pour le développement de vaccins est créé en Italie sur le modèle israélien

Antonio Mazzeo

Translated by  Rosa Llorens Ρόζα Λιώρενς

 

Forces armées, entreprises publiques et privées, instituts de recherche et universités, tous ensemble, pour réaliser en Italie un pôle pour la production de vaccins et anticorps monoclonaux contre les pandémies et pour la « sécurité nationale ».

 

Enrico Bertuccioli

Le 11 janvier 2021, a été signé un accord de collaboration entre la Fondation Toscana Life Science et l'Agence Industries Défense (AID), dans le but d'impliquer l'Etablissement Chimico-Pharmaceutique Militaire de Florence, une des unités productrices de l'AID, dans la réalisation d'un programme intégré de recherche et développement pour la production de médicaments, vaccins et anticorps. « Cette collaboration ouvre la voie à la possible création d'un pôle consacré à la recherche biomédicale et pharmaceutique pour faire face à d'éventuels risques pandémiques, en développant de nouvelles techniques de production pour des vaccins et anticorps novateurs, avec une attention spéciale à l'égard de cibles comme les virus, bactéries résistantes aux antibiotiques, grippe et micro-organismes pathogènes émergents », expliquent les partenaires de l'accord. « Cette convention, d'une durée quinquennale, prévoit le partage de compétences, savoir-faire et plateformes technologiques, de même que la mise au point de nouveaux projets de R&S et la formation de personnel spécialisé ».

A été prévue la constitution, par l'Agence Industries Défense, d'un groupe de travail – appelé, ce n'est pas un hasard, Task Force – en étroite coordination avec le Ministère de la Défense et la Fondation Toscana Life Science, de même qu'une salle de contrôle composée de représentants des deux parties et et de l'Etablissement Chimico-Pharmaceutique Militaire. Un conseil technico-scientifique composé de sept professions du secteur aura la tâche de pourvoir à la rédaction du Plan Opérationnel et de formuler des propositions pour les futures activités de collaboration.

L'Agence Industrie Défense est un organisme doté de personnalité juridique de droit public institué en 1999 en tant qu' « instrument de rationalisation et modernisation » des Unités industrielles du Ministère de la Défense ; l'Etablissement Chimico-Pharmaceutique Militaire a, de son côté, pour tâche de prendre en charge les « exigences sanitaires » des Forces Armées, en collaboration également avec d'autres instituts dans la production de médicaments, matériel médico-chirurgical, intégrateurs, équipements sanitaires, etc... La Fondation Toscana Life Science est, quant à elle, un organisme à but non lucratif de promotion de la recherche et des entreprises novatrices dans le domaine scientifique, constitué depuis 2005 par diverses entités institutionnelles (Région Toscane, Province et Commune de Sienne, Fondation Monte dei Paschi de Sienne, les Instituts Universitaires de Florence, Pise et Sienne, les Écoles de formation supérieure Sant'Anna et Normale de Pise, quelques entreprises pharmaceutiques, l'Association Industrielle et la Chambre de Commerce de Sienne.

Le Ministre de la Défense, Lorenzo Guerini, a exprimé sa satisfaction devant la création du pôle de recherche sur les vaccins et les anticorps : « Les synergies qui s'expriment dans cette excellente initiative confirment la haute valeur stratégique de la Santé militaire », a déclaré Guerini. « La contribution des Forces Armées pendant la pandémie est sous les yeux de tous : la Défense a garanti la disponibilité de structures militaires, mis à disposition des centaines de médecins et infirmiers militaires, fourni un solide soutien logistique, contribué à garantir le contrôle du territoire. Mais l'apport de la Santé militaire a aussi été déterminant en termes de recherche et de soin ».

« Cet accord constitue une nouvelle occasion de faire système avec une des institutions d'excellence italiennes et de contribuer ainsi à développer la nécessaire autonomie de notre pays dans le secteur sanitaire », a déclaré le nouveau directeur général de l'Agence Industries Défense, Nicola Latorre, anciennement sénateur PD pendant trois législatures et ex-président de la Commission Défense du Sénat. « Outre qu'il garantit le support logistique fondamental dans toute la gestion de la crise pandémique et maintenant de la campagne de vaccination, le Système Défense tout entier est devenu le promoteur d'une série d'activités de recherche et développement. D'un autre côté, la Sécurité Sanitaire sera de plus en plus une des rubriques de la Politique de Défense du pays. Le partage des expériences entre l'AID et la Fondation Toscana Life Science vise donc à développer la formation de ressources humaines hautement spécialisées, le développement et la réalisation de nouveaux secteurs de production capables de pouvoir opérer aussi bien au quotidien qu'en situation d'urgence pour le pays tout entier ».

Le partenariat entre forces armées, centres de recherche scientifique et entreprises pharmaceutiques, an particulier en vue de la production et commercialisation de vaccins et anticorps reproduit dans notre pays ce qui se passe depuis un certain temps en Israël avec une double finalité, militaro-stratégique et économico-financière. Ce n'est pas un hasard si un des acteurs-clé du très récent accord, la Fondation Toscana Life Science, a signé le 10 juillet 2020 avec l'Azienda Ospedalaria Universitaria [Entreprise Hospitalière Universitaire] Careggi de Florence et l'Israel Institute for Biological Research (IIBR) de Ness Ziona un protocole de collaboration ayant pour but la recherche d'un traitement contre le virus Covid-19. « Sur la base de cette entente – rapporte la note émise par les trois partenaires – l'AOU Careggi et la Fondation TLS mettront en œuvre avec l'IIBR, un des centres d'excellence mondiaux dans le domaine de la recherche biologique, des études sérologiques sur des échantillons de plasma de personnes touchées par le virus et guéries, afin de mettre au point une thérapie efficace basée sur le repérage et le clonage d'anticorps monoclonaux ».

Benny Gantz (masqué), alors ministre de la Guerre, avec le patron de l'IIBR, Shapira, en août 2020

L'Israel Institute for Biological Research est le principal institut de recherche chimico-biologique de l'Etat d'Israel ; l'IIBR opère, sous l'autorité du Bureau du Premier Ministre, aux côtés des centres stratégiques et des appareils de Défense et Sécurité israéliens, en particulier dans le domaine de la « défense » contre les armes chimiques et biologiques. Actuellement, l'Institut de recherche poursuit l'expérimentation/administration, avec un millier de « volontaires », d'un nouveau vaccin contre le Covid-19, le « Brilife », dont la production est promue et financée par de gouvernement israélien. L'IIBR a en outre été chargé par le Ministère de la Défense d'effectuer la « collecte plasma » sur les patients convalescents du coronavirus, dans le cadre d'un programme de repérage d'anticorps spécifiques à transférer ensuite sur d'autres personnes hospitalisées. 

Les « résultats positifs » de la première phase d'expérimentation de ce qu'on appelle le vaccin passif ont été présentés à l'occasion de la visite dans les laboratoires de l'IIBR du ministre de la Défense, Naftali Bennett, le 4 mai 2020.

Le responsable de l'Israel Institute for Biological Research est le professeur Shmuel C. Shapira, enseignant de l'Administration médicale et directeur général du Service de Médecine Militaire de l'Université hébraïque de Jérusalem, ainsi que président du conseil d'administration du Life Centre Research Israel Ttd., société à qui est confiée la commercialisation des innovations technologiques brevetées par l 'Institut. Une indivisible connexion militaro-publico-privée, qui s érige aujourd'hui en modèle pour le pôle vaccins anti-pandémie made in Italy.

http://tlaxcala-int.org/upload/gal_21691.jpg





Courtesy of Tlaxcala
Source: http://antoniomazzeoblog.blogspot.com/2021/01/in-italia-un-polo-militare-civile-per.html
Publication date of original article: 12/01/2021
URL of this page : http://www.tlaxcala-int.org/article.asp?reference=30517

 

Tags: Vaccins militarisésCrise du coronavirusItaiette-Israël
 

 
Print this page
Print this page
Send this page
Send this page


 All Tlaxcala pages are protected under Copyleft.