TLAXCALA تلاكسكالا Τλαξκάλα Тлакскала la red internacional de traductores por la diversidad lingüística le réseau international des traducteurs pour la diversité linguistique the international network of translators for linguistic diversity الشبكة العالمية للمترجمين من اجل التنويع اللغوي das internationale Übersetzernetzwerk für sprachliche Vielfalt a rede internacional de tradutores pela diversidade linguística la rete internazionale di traduttori per la diversità linguistica la xarxa internacional dels traductors per a la diversitat lingüística översättarnas internationella nätverk för språklig mångfald شبکه بین المللی مترجمین خواهان حفظ تنوع گویش το διεθνής δίκτυο των μεταφραστών για τη γλωσσική ποικιλία международная сеть переводчиков языкового разнообразия Aẓeḍḍa n yemsuqqlen i lmend n uṭṭuqqet n yilsawen dilsel çeşitlilik için uluslararası çevirmen ağı

 15/04/2021 Tlaxcala, the international network of translators for linguistic diversity Tlaxcala's Manifesto  
English  
 CULTURE & COMMUNICATION 
CULTURE & COMMUNICATION / Kim No-VAX et la DARPA
Date of publication at Tlaxcala: 21/12/2020
Original: Kim No-VAX does DARPA

Kim No-VAX et la DARPA

Pepe Escobar Пепе Эскобар پپه اِسکوبار

Translated by  Réseau international

 

J’ai parcouru mes archives d’Asia Times en sélectionnant des rapports et des articles pour un nouveau e-book sur les Guerres Éternelles – Afghanistan et Irak. Puis, sorti de nulle part, j’ai trouvé ce palimpseste, publié à l’origine par Asia Times en février 2014. Il s’agissait d’un exercice Retour vers le Futur – un voyage dans le temps pour étudier la situation au milieu des années 1980 à travers la Silicon Valley, le laboratoire d’IA du MIT, la DARPA et la NSA, en tissant une intersection de thèmes, et une fabuleuse série de personnages, qui préfigurent le Brave New Techno World dans lequel nous sommes maintenant immergés, en particulier en ce qui concerne le rôle de l’intelligence artificielle. On pourrait donc lire aujourd’hui cette pièce comme une sorte de préambule, ou comme un complément d’information, à « Impossible d’échapper au monde techno-féodal », publié en début de mois. Par ailleurs, tout ce qui se passe dans ce récit se passait 18 ans avant la fin du projet LifeLog du Pentagone, géré par la DARPA, et le lancement simultané de Facebook. Profitez du voyage dans le temps.

Au printemps 1986, Retour vers le Futur, la superproduction mettant en scène Michael J. Fox et une voiture DeLorean qui voyage dans le temps, avait moins d’un an. Le Macintosh d’Apple, lancé par le biais d’une seule et unique publicité iconique réalisée par Ridley (Blade Runner) Scott, avait moins de deux ans. Ronald Reagan, immortalisé par Gore Vidal comme « le président acteur », saluait les moudjahidin en Afghanistan comme des « combattants de la liberté ».

Le monde était embourbé dans le mode Cyber-Guerre Froide ; on ne parlait que de contre-mesures électroniques, avec les C3 américains (commandement, contrôle, communications) programmés pour détruire les C3 soviétiques, et les États-Unis et l’URSS, dans le cadre de la politique nucléaire MAD (destruction mutuelle assurée), pouvant détruire la terre plus de 100 fois. Edward Snowden n’avait pas encore trois ans.

C’est dans ce contexte que j’ai entrepris de réaliser un reportage spécial pour un magazine aujourd’hui disparu sur l’intelligence artificielle (IA), en partant du Computer Museum de Boston jusqu’à chez Apple à Cupertino et Pixar à San Rafael, puis sur les campus de Stanford, Berkeley et du MIT.

L’IA avait été « inaugurée » en 1956 par John McCarthy de Stanford et Marvin Minsky, un futur professeur du MIT qui, à l’époque, était étudiant à Harvard. L’idée de base, selon Minsky, était que tout trait d’intelligence pouvait être décrit avec une telle précision qu’une machine pouvait être créée pour le simuler.

Mon voyage a inévitablement impliqué la rencontre d’une fabuleuse série de personnages. Au laboratoire d’IA du MIT, il y avait Minsky et un iconoclaste invétéré, Joseph Weizenbaum, qui avait inventé le terme « intelligentsia artificielle » et croyait que les ordinateurs ne pourraient jamais « penser » comme un être humain.

Lire la suite





Courtesy of Réseau international
Source: https://asiatimes.com/2020/12/kim-no-vax-does-darpa/
Publication date of original article: 19/12/2020
URL of this page : http://www.tlaxcala-int.org/article.asp?reference=30337

 

Tags: Retour vers le futurTechno-sciences
 

 
Print this page
Print this page
Send this page
Send this page


 All Tlaxcala pages are protected under Copyleft.