TLAXCALA تلاكسكالا Τλαξκάλα Тлакскала la red internacional de traductores por la diversidad lingüística le réseau international des traducteurs pour la diversité linguistique the international network of translators for linguistic diversity الشبكة العالمية للمترجمين من اجل التنويع اللغوي das internationale Übersetzernetzwerk für sprachliche Vielfalt a rede internacional de tradutores pela diversidade linguística la rete internazionale di traduttori per la diversità linguistica la xarxa internacional dels traductors per a la diversitat lingüística översättarnas internationella nätverk för språklig mångfald شبکه بین المللی مترجمین خواهان حفظ تنوع گویش το διεθνής δίκτυο των μεταφραστών για τη γλωσσική ποικιλία международная сеть переводчиков языкового разнообразия Aẓeḍḍa n yemsuqqlen i lmend n uṭṭuqqet n yilsawen dilsel çeşitlilik için uluslararası çevirmen ağı

 10/08/2020 Tlaxcala, the international network of translators for linguistic diversity Tlaxcala's Manifesto  
English  
 UNIVERSAL ISSUES 
UNIVERSAL ISSUES / Du plasma de sang infecté par la Covid-19 du Qatar à la Sardaigne : des pétrodollars dans les caves du Vatican pour la course au vaccin
Date of publication at Tlaxcala: 28/06/2020
Original: Plasma infetto dal Qatar alla Sardegna: ricerca e affari con Santa Madre Chiesa
Translations available: Español 

Du plasma de sang infecté par la Covid-19 du Qatar à la Sardaigne : des pétrodollars dans les caves du Vatican pour la course au vaccin

Antonio Mazzeo

Translated by  Fausto Giudice Фаусто Джудиче فاوستو جيوديشي

 

Au Qatar, une centaine de patients convalescents du Covid-19 « donnent » leur plasma, qui est ensuite infusé à autant de patients gravement malades qui l'ont « volontairement » offert pour des tests de laboratoire. Le plasma est ensuite embarqué à bord d'un avion de l'armée de l'air italienne et transporté vers un grand hôpital privé en Sardaigne où les anticorps neutralisant le coronavirus seront quantifiés.

 http://tlaxcala-int.org/upload/gal_22777.jpg

Entre Doha et Olbia

La nouvelle frontière de la recherche scientifique pour combattre l'épidémie qui a mis le monde entier à genoux passe entre Doha et Olbia. Des expériences qui posent de profonds doutes éthiques mais qui lient les sociétés transnationales, les holdings pharmaceutiques, les officines diplomatiques, les forces armées et les finances secrètes du Saint-Siège dans ce qui est maintenant la course aux milliards de dollars pour le nouveau vaccin contre la grippe planétaire.

 

L'Hôpital Mater Olbia, en Sardaigne

Selon un communiqué officiel de l'hôpital Mater Olbia, un accord entre les autorités gouvernementales qataries et l'Université catholique du Sacré-Cœur pour développer conjointement la recherche sur le plasma hyperimmun a été annoncé. « Le projet vise à évaluer la sécurité et l'efficacité de la thérapie plasmatique dans une cohorte de patients atteints de Covid-19 », explique le centre sarde. « L'objectif est de démontrer la caractérisation du rôle des anticorps dans le développement de l'immunité post-Covid-19, par une analyse détaillée de la réponse des anticorps spécifiques au Sars-CoV-2. Les résultats de la recherche, qui implique l'inscription de 100 donneurs et 100 patients receveurs, contribueront de manière significative à la standardisation et à l'amélioration de la thérapie plasmatique ».

Plus précisément, le plasma de patients en convalescence sera prélevé et perfusé sur des patients présentant des quadriplégies graves par Covid-19 à la Hamad Medical Corporation à Doha. Les échantillons de plasma seront ensuite envoyés à l'hôpital Mater Olbia où, grâce aux tests Elisa, les titres d'anticorps et la caractérisation immunitaire qualitative seront déterminés. Enfin, les échantillons de plasma sélectionnés seront « infectés » par des cellules du virus Sars-CoV-2 dans le laboratoire de microbiologie de l'Université catholique de Rome qui mesurera la capacité de réponse inhibitrice.

La recherche en Chine

« Certains travaux réalisés en Chine ont mis en évidence le potentiel de ce traitement, par analogie avec ce qui a été démontré précédemment pour d'autres infections virales graves, notamment le Sars et le Mers, causées par des virus très similaires au Sars-CoV-2 », ajoute Mater Olbia. « On pense que les anticorps présents dans le plasma des patients convalescents peuvent exercer une action neutralisante sur le virus chez les patients atteints d'une forme grave de Covid-19, contribuant ainsi de manière décisive à une amélioration rapide des conditions cliniques et à la guérison ».

La recherche est financée par la Qatar Foundation Endowment (une organisation à but non lucratif travaillant dans le domaine de la recherche scientifique et de l'enseignement universitaire, financée et contrôlée par le gouvernement de l'émirat), la Hamad Medical Corporation (le principal groupe de fournisseurs de soins de santé et de services hospitaliers du Qatar) et l'hôpital Mater Olbia, et sa valeur est estimée à 500 000 euros. L'ambassade de la République italienne à Doha et l'armée de l'air qui a fourni l'avion-cargo qui, le samedi 13 juin - selon l’agence Ansa - a transporté le plasma des patients qataris en Italie, avec l’aide d’un groupe de soldats travaillant avec la coalition anti-ISISIS dans la grande base aérienne d'Al-Oudeid, à environ 50 km de Doha, collaborent au projet.

 

Le plasma à la Covid-19 de Doha, au Qatar, à Olbia, en Sardaigne

Les études seront coordonnées par Hussam Al Soub et Ali S. Omrani de la Hamad Medical Corporation et le professeur Stefano Vella de l'hôpital Mater Olbia, ancien directeur du Centre national pour la santé globale de l'Istituto Superiore di Sanità et ancien président de l'Agence italienne des médicaments, à partir de janvier de cette année « représentant italien » au programme-cadre européen de recherche Horizon 2021-2027, sur nomination des ministères de l’Éducation et de la Santé.

Ressources publiques

Par résolution du Conseil régional de Sardaigne du 26 mars 2020, l'hôpital Mater Olbia a été identifié comme une structure d'urgence anti-Covid pour la zone nord de l'île. Cela implique le transfert d'importantes ressources publiques à l'hôpital pour préparer de nouvelles installations de soins intensifs et un département des maladies infectieuses de 15 lits. Pour pallier la pénurie de personnel médical et paramédical spécialisé, le ministère de la Défense a également transféré 3 médecins et 8 infirmières militaires au centre d'Olbia.

On voit ainsi à l’œuvre des grands intérêts privés en mains étrangères avec l'aide inévitable du système public italien. La grande structure du Mater Olbia est la propriété de la Qatar Foundation Endowment et de la Fondation de la Polyclinique Universitaire "Agostino Gemelli" de Rome, propriété de l'Université Catholique du Sacré Cœur de Milan. La société est en fait contrôlée par une obscure société enregistrée le 13 décembre 2013 dans le paradis fiscal du Grand-Duché de Luxembourg, l'Arche de l'Innovation. Selon Mauro Pili, homme politique et journaliste, dans un article publié par L'Unione Sarda, elle détient 75% du capital social (10 millions d'euros) de Mater Olbia S.p.A. à Cagliari ; les 25% restants sont entre les mains de la Fondation de la Polyclinique "Gemelli". La Région Sardaigne a alloué 86 millions d'euros de financement au centre hospitalier d'Olbia sur la période de deux ans 2019-2020, auxquels il faut ajouter un financement "extraordinaire" pour lutter contre la pandémie de Covid-19.

 

 

Le gouverneur Christian Salinas (Parti d'action sarde/Ligue), à dr., en visite à Mater Olbia, reçu par Rashid Al-Naimi (nov. 2019)

Communion et Libération

Le président du conseil d'administration de Mater Olbia est le directeur Rashid Al-Naimi, le vice-président de la Qatar Foundation Endowment, président du Qatar MICE Development Institute (société de conseil et de promotion industrielle) et Gulf Bridge International (holding privée contrôlant le réseau de câbles sous-marins reliant les pays du Golfe à l'Europe, l'Afrique et l'Asie). Rashid Al-Naimi est également membre du conseil d'administration de Vodafone Qatar et a été directeur général de RasGas Ltd de Doha, l'un des plus grands producteurs et exportateurs internationaux de gaz naturel liquéfié (GNL).

Le vice-président et directeur général de l'hôpital Mater Olbia est Giovanni Raimondi, également président de l'IRCCS - Fondazione Policlinico Universitario "Agostino Gemelli" à Rome, une institution intrinsèquement liée à l'Université catholique du Sacré-Cœur et à l'Institut des hautes études "Giuseppe Toniolo" à Milan et très fidèle à Communion et Libération. Le conseil d'administration du "Gemelli" comprend également - entre autres - le recteur et le président du conseil d'administration de l'Université catholique, Franco Anelli (CL) ; le président de la Federcasse, Alessandro Azzi ; le président (démissionnaire) du Banco Popolare di Milano, Carlo Fratta Pasini (CL) ; le président émérite de la Cour constitutionnelle, Cesare Mirabelli et le journaliste et ancien secrétaire d'État à la présidence du Conseil, Gianni Letta, très fidèle berlusconien et Prix Amérique de la Fondation Italie-USA. Tous des représentants du monde catholique.

Pour comprendre l'identité et le poids des propriétaires de l'empire Gemelli-Cattolica, il suffit de noter la composition et la nomination des membres du conseil d'administration de l'Université Catholique, la structure mère : 11 sur 17 sont nommés par l'Institut "Giuseppe Toniolo" créé en 1920 par le Père Agostino Gemelli, franciscain et fondateur de l'Ordre des Missionnaires de la Royauté du Christ. Trois autres représentants sont nommés, respectivement par le Saint-Siège, la Conférence épiscopale italienne et l'Action catholique. Cerise sur le gâteau le représentant du gouvernement italien est le le Dr Guido Carpani, ancien chef de cabinet de la présidence du Conseil et des ministères de la santé et de l'environnement et de la protection du territoire et de la mer, mais aussi ancien membre du conseil d'administration de Mater Olbia ainsi que vice-président de l'Institut Toniolo et membre du conseil d'administration de l'Université catholique.

[Bref, allahou akbar et amen, NdT]

http://tlaxcala-int.org/upload/gal_21691.jpg





Courtesy of Tlaxcala
Source: https://www.africa-express.info/2020/06/24/qatar-sardegna-alla-ricerca-del-vaccino-anti-covid-e-affari-di-santa-madre-chiesa/
Publication date of original article: 25/06/2020
URL of this page : http://www.tlaxcala-int.org/article.asp?reference=29229

 

Tags: Affaires Vatican-QatarPetrodollars qatarisCourse au vaccinMater OlbiaSardaigneItaliette
 

 
Print this page
Print this page
Send this page
Send this page


 All Tlaxcala pages are protected under Copyleft.