TLAXCALA تلاكسكالا Τλαξκάλα Тлакскала la red internacional de traductores por la diversidad lingüística le réseau international des traducteurs pour la diversité linguistique the international network of translators for linguistic diversity الشبكة العالمية للمترجمين من اجل التنويع اللغوي das internationale Übersetzernetzwerk für sprachliche Vielfalt a rede internacional de tradutores pela diversidade linguística la rete internazionale di traduttori per la diversità linguistica la xarxa internacional dels traductors per a la diversitat lingüística översättarnas internationella nätverk för språklig mångfald شبکه بین المللی مترجمین خواهان حفظ تنوع گویش το διεθνής δίκτυο των μεταφραστών για τη γλωσσική ποικιλία международная сеть переводчиков языкового разнообразия Aẓeḍḍa n yemsuqqlen i lmend n uṭṭuqqet n yilsawen dilsel çeşitlilik için uluslararası çevirmen ağı

 08/08/2020 Tlaxcala, the international network of translators for linguistic diversity Tlaxcala's Manifesto  
English  
 USA & CANADA 
USA & CANADA / Le meurtre de Rayshard Brooks montre à quel point les appels à la « réforme » de la police sont une supercherie
Date of publication at Tlaxcala: 28/06/2020
Original: The killing of Rayshard Brooks shows how police “reform” is a joke

Le meurtre de Rayshard Brooks montre à quel point les appels à la « réforme » de la police sont une supercherie

Caitlin Johnstone

Translated by  Sayed Hasan سيد حسن

 

Un homme noir du nom de Rayshard Brooks a récemment été tué par un policier d’Atlanta qui lui a tiré dans le dos alors qu’il tentait de s’enfuir.

0 sd4DNtiuu8kC-4ZN

Des séquences vidéo des caméras-piétons de la police et d’un témoin qui se trouvait à proximité montrent clairement que Brooks a résisté à l’arrestation après avoir échoué à un alcootest. La police l’avait approché alors qu’il dormait dans sa voiture sur le parking d’un fast-food Wendy. Pour échapper à l’arrestation, il a frappé un policier et s’est emparé d’un Taser que la police avait tenté d’utiliser sur lui avant d’essayer de fuir les lieux. Des séquences vidéo des caméras du parking montrent clairement que Brooks s’enfuyait et, sans cesser de courir, a pointé le pistolet Taser sur la police derrière lui. C’est alors qu’il a été abattu de deux balles dans le dos par un officier nommé Garrett Rolfe.

Une nouvelle vidéo publiée par le FBI montre le moment où la police d’Atlanta a abattu #RayshardBrooks dans le parking d’un Wendy’s. Selon la police, Rayshard Brooks s’est emparé d’un pistolet Taser et l’a pointé sur la police avant qu’un officier ne lui tire dessus. (Vidéo Twitter)

Il n’y a aucune justification rationnelle pour ce tir. Si quelqu’un vous fuit avec une arme à courte portée, il est littéralement impossible pour lui de représenter une menace imminente pour vous. Le simple fait de laisser Brooks sortir de la portée du pistolet Taser, comme il essayait déjà de le faire, aurait neutralisé toute menace potentielle pour les deux agents sur les lieux, car il aurait été littéralement impossible pour Brooks de les atteindre pendant qu’il continuait à courir dans la direction où il courait. 

Ce fait incontestable et évident n’a pas empêché les gens de bêler des excuses idiotes [et criminelles] justifiant les actions de la police dans mes notifications sur les réseaux sociaux depuis que la fusillade [unilatérale] a eu lieu.

  • Ils prétendent que Brooks aurait pu taser un policier et prendre son arme (mais encore une fois, laissez donc Brooks se mettre hors de portée du Taser et il n’y a absolument aucun risque que cela se produise).
  • Ils prétendent qu’ils ne pouvaient tout simplement pas laisser un « dangereux » criminel courir avec une arme de police (mais ce n’est qu’un Taser ; n’importe qui peut en acheter chez Walmart. Que va-t-il faire ? Un « massacre » au Taser ?).
  • Ils prétendent que le policier a dû exécuter Brooks parce qu’il représentait un « danger pour la société » (mais le travail d’un policier n’est pas d’agir comme juge, jury et bourreau pour déterminer si quelqu’un représente une menace générale pour la société ; c’est à cela que servent les tribunaux) .
  • Ils prétendent que si vous donnez un coup de poing à un flic, vous méritez tout ce qui vous arrive (ils considèrent donc, parce que ce sont des larbins adorateurs de l’autorité, que frapper un policier est plus grave que tuer un civil par balle).
  • Ils prétendent que si vous ne suivez pas les instructions de la police, vous risquez bien sûr d’être tué (mais justement, puisque la police fait des choses inexcusablement brutales, c’est bien le problème que les gens essaient de résoudre).

Même en mettant de côté tout débat sur la police telle qu’elle existe aux USA aujourd’hui, il n’y avait absolument aucune excuse pour le comportement de Rolfe. Les policiers avaient toutes les informations sur Brooks. Ils avaient sa voiture. Ils savaient où il habite. Ils auraient pu le suivre dans leur voiture et appeler des renforts. Ils auraient pu aller  l’arrêter plus tard avec des renforts.

Lire la suite





Courtesy of Le Cri des Peuples/Tlaxcala
Source: https://medium.com/@caityjohnstone/the-killing-of-rayshard-brooks-shows-how-police-reform-is-a-joke-1b0f46802f6d
Publication date of original article: 15/06/2020
URL of this page : http://www.tlaxcala-int.org/article.asp?reference=29226

 

Tags: Rayshard BrooksCrimes racistes policiersAbolition de la policeUSAAmeriKKKa
 

 
Print this page
Print this page
Send this page
Send this page


 All Tlaxcala pages are protected under Copyleft.