TLAXCALA تلاكسكالا Τλαξκάλα Тлакскала la red internacional de traductores por la diversidad lingüística le réseau international des traducteurs pour la diversité linguistique the international network of translators for linguistic diversity الشبكة العالمية للمترجمين من اجل التنويع اللغوي das internationale Übersetzernetzwerk für sprachliche Vielfalt a rede internacional de tradutores pela diversidade linguística la rete internazionale di traduttori per la diversità linguistica la xarxa internacional dels traductors per a la diversitat lingüística översättarnas internationella nätverk för språklig mångfald شبکه بین المللی مترجمین خواهان حفظ تنوع گویش το διεθνής δίκτυο των μεταφραστών για τη γλωσσική ποικιλία международная сеть переводчиков языкового разнообразия Aẓeḍḍa n yemsuqqlen i lmend n uṭṭuqqet n yilsawen dilsel çeşitlilik için uluslararası çevirmen ağı

 13/07/2020 Tlaxcala, the international network of translators for linguistic diversity Tlaxcala's Manifesto  
English  
 CULTURE & COMMUNICATION 
CULTURE & COMMUNICATION / Logique sioniste
Date of publication at Tlaxcala: 19/06/2020
Original: Zionist Logic
Translations available: Italiano 

Logique sioniste

Malcolm X El-Hajj Malik El-Shabazz ٱلْحَاجّ مَالِك ٱلشَّبَازّ‎ (1925-1965)

Translated by  Sayed Hasan سيد حسن
Edited by  Fausto Giudice Фаусто Джудиче فاوستو جيوديشي

 

Cet article a été publié dans The Egyptian Gazette le 17 septembre 1964 lors du troisième et dernier voyage de Malcolm X en Egypte, où il avait eu l'occasion de visiter le camp de réfugiés de Khan Younès dans la Bande de Gaza, alors sous administration égyptienne

Mohammad Sabaaneh

Les armées sionistes qui occupent maintenant la Palestine affirment que leurs anciens prophètes juifs avaient prédit que dans les « derniers jours de ce monde », leur propre Dieu leur enverrait un « messie » qui les conduirait vers leur terre promise, qu’ils établiraient leur propre gouvernement « divin » dans ce pays nouvellement acquis, et que ce gouvernement « divin » leur permettrait de « gouverner toutes les autres nations avec une main de fer ».

Si les sionistes israéliens croient que leur occupation actuelle de la Palestine arabe est l’accomplissement des prédictions faites par leurs prophètes juifs, alors ils croient aussi religieusement qu’Israël doit remplir sa mission « divine » de gouverner toutes les autres nations d’une main de fer, ce qui signifie seulement une forme de main de fer différente, plus fermement ancrée même que celle des anciennes puissances coloniales européennes.

Ces sionistes israéliens croient religieusement que leur Dieu juif les a choisis pour remplacer le colonialisme européen dépassé par une nouvelle forme de colonialisme, si bien déguisée qu’elle leur permettra de tromper les masses africaines en les soumettant volontiers à leur autorité et à leurs conseils « divins », sans que les masses africaines soient conscientes qu’elles sont toujours colonisées.

Camouflage

Les sionistes israéliens sont convaincus qu’ils ont réussi à camoufler leur nouveau type de colonialisme. Leur colonialisme semble être plus « bienveillant », plus « philanthropique », un système avec lequel ils gouvernent simplement en faisant accepter à leurs victimes potentielles leurs offres amicales d’ « aide » économique et d’autres cadeaux tentants qu’ils font miroiter devant les nations africaines nouvellement indépendantes, dont les économies connaissent de grandes difficultés. Au cours du 19e Siècle, alors que les masses ici en Afrique étaient en grande partie analphabètes, il était facile pour les impérialistes européens de les gouverner « par la force et par la peur », mais à l’ère actuelle des Lumières, les masses africaines s’éveillent et il est à présent impossible de les contrôler avec les méthodes archaïques du 19e  Siècle.

Les impérialistes ont donc été contraints de concevoir de nouvelles méthodes. Puisqu’ils ne peuvent plus contraindre les masses à se soumettre par la force ou par la peur, ils doivent concevoir des méthodes modernes qui leur permettront de conduire les masses africaines à la soumission volontaire.

L’arme moderne du 20e siècle du néo-impérialisme est le « dollarisme ». Les sionistes maîtrisent parfaitement la science du dollarisme : il s’agit de la capacité de se faire passer pour un ami et un bienfaiteur, apportant des cadeaux et toutes autres formes d’aide économique et des offres d’assistance technique. Ainsi, le pouvoir et l’influence de l’État sioniste (usurpateur) d’Israël dans de nombreuses nations africaines nouvellement « indépendantes » sont rapidement devenus encore plus inébranlables que ceux des colonialistes européens du 18e siècle… et ce nouveau type de colonialisme sioniste ne diffère que par sa forme et sa méthode, mais jamais dans sa motivation ou ses objectifs.

À la fin du 19e siècle, lorsque les impérialistes européens prévoyaient sagement que les masses éveillées de l’Afrique ne se soumettraient pas à leur ancienne méthode de gouvernement par la force et par la peur, ces impérialistes toujours intrigants ont dû créer une « nouvelle arme » et trouver une « nouvelle base » pour cette arme.

http://tlaxcala-int.org/upload/gal_22700.jpg

Malcolm X dans l'été 1964 au Caire avec Ahmed Choukeiry, premier président élu de l'Organisation pour la Libération de la Palestine, fondée par la Ligue Arabe quelques semaines plus tôt

Dollarisme

L’arme numéro un de l’impérialisme du 20e siècle est le dollarisme sioniste, et l’une des principales bases de cette arme est l’Etat sioniste (usurpateur) d’Israël. Les impérialistes européens toujours intrigants ont judicieusement placé Israël là où il pouvait diviser géographiquement le monde arabe, infiltrer et semer la semence de la dissension parmi les dirigeants africains et également diviser les Africains et les Asiatiques.

L’occupation de la Palestine arabe par l’État sioniste (usurpateur) d’Israël a contraint le monde arabe à gaspiller des milliards de dollars précieux en armements, empêchant ces nations arabes nouvellement indépendantes de se concentrer sur le renforcement des économies de leurs pays et d’élever le niveau de vie de leur peuple.

Et le faible niveau de vie dans le monde arabe a été habilement utilisé par les propagandistes sionistes pour faire croire aux Africains que les dirigeants arabes ne sont pas intellectuellement ou techniquement qualifiés pour élever le niveau de vie de leur peuple… « incitant » donc indirectement les Africains à se détourner des Arabes et à se tourner vers les Israéliens pour l’envoi d’enseignants et l’assistance technique.

« Ils brisent l’aile de l’oiseau, puis le condamnent pour ne pas savoir voler aussi vite qu’eux. »

Les impérialistes se présentent toujours sous un beau jour, mais c’est uniquement parce qu’ils rivalisent avec des pays nouvellement indépendants et économiquement paralysés dont les économies sont en fait paralysées par le complot sioniste-capitaliste. Ils ne peuvent pas résister à une concurrence loyale, ils redoutent donc l’appel de Gamal Abdul Nasser à l’unité afro-arabe sous le socialisme.

https://static.mediapart.fr/etmagine/default/files/2019/03/05/neturei-karta.jpg

Neturei Karta, des Juifs de la Torah attendant la venue de leur Messie et donc, opposants farouches au sionisme et à toute forme d'État juif, à leurs yeux contraire aux enseignements religieux

 

Messie ?

Si la revendication « religieuse » des sionistes est vraie, à savoir qu’ils devaient être conduits vers la terre promise par leur messie, et que l’occupation actuelle par Israël de la Palestine arabe est l’accomplissement de cette prophétie, où est donc leur messie qui, selon leurs prophètes, devait avoir le mérite de les y conduire ? C’est Ralph Bunche [diplomate afro-américain représentant les USA à l’ONU, impliqué dans le plan de partition de 1947 et l’accord de cessez-le-feu entre l’Egypte et Israël en 1950, NdT] qui a « négocié » la prise de possession de la Palestine occupée pour les sionistes ! Ralph Bunche est-il le messie du sionisme ? Si Ralph Bunche n’est pas leur messie et que leur messie n’est pas encore venu, alors que font-ils en Palestine avant la venue de leur messie ?

Les sionistes ont-ils le droit légal ou moral d’envahir la Palestine arabe, de déraciner ses citoyens arabes de leurs maisons et de s’emparer de tous les biens arabes uniquement sur la base de l’affirmation « religieuse » selon laquelle leurs ancêtres y vivaient il y a des milliers d’années ? Il y a seulement mille ans, les Maures (Arabo-Berbères) vivaient en Espagne. Est-ce que cela donnerait aux Maures d’aujourd’hui le droit juridique et moral d’envahir la péninsule ibérique, de chasser ses citoyens espagnols, puis de créer une nouvelle nation marocaine à l’endroit même où se trouve l’Espagne, comme les sionistes européens l’ont fait pour nos frères et sœurs arabes en Palestine ? …

Bref, l’argument sioniste pour justifier l’occupation actuelle par Israël de la Palestine arabe n’a aucune base rationnelle ou légale dans l’histoire… ni même celle de leur propre religion. Où est leur Messie ?

http://tlaxcala-int.org/upload/gal_21691.jpg





Courtesy of Le Cri des Peuples/Tlaxcala
Source: http://www.malcolm-x.org/docs/gen_zion.htm
Publication date of original article: 11/06/2020
URL of this page : http://www.tlaxcala-int.org/article.asp?reference=29151

 

Tags: Occupation sionistePalestine/Israël
 

 
Print this page
Print this page
Send this page
Send this page


 All Tlaxcala pages are protected under Copyleft.