TLAXCALA تلاكسكالا Τλαξκάλα Тлакскала la red internacional de traductores por la diversidad lingüística le réseau international des traducteurs pour la diversité linguistique the international network of translators for linguistic diversity الشبكة العالمية للمترجمين من اجل التنويع اللغوي das internationale Übersetzernetzwerk für sprachliche Vielfalt a rede internacional de tradutores pela diversidade linguística la rete internazionale di traduttori per la diversità linguistica la xarxa internacional dels traductors per a la diversitat lingüística översättarnas internationella nätverk för språklig mångfald شبکه بین المللی مترجمین خواهان حفظ تنوع گویش το διεθνής δίκτυο των μεταφραστών για τη γλωσσική ποικιλία международная сеть переводчиков языкового разнообразия Aẓeḍḍa n yemsuqqlen i lmend n uṭṭuqqet n yilsawen dilsel çeşitlilik için uluslararası çevirmen ağı

 06/04/2020 Tlaxcala, the international network of translators for linguistic diversity Tlaxcala's Manifesto  
English  
 CULTURE & COMMUNICATION 
CULTURE & COMMUNICATION / La «mal baisée»
Leçons de l'affaire Matzneff
Date of publication at Tlaxcala: 08/01/2020
Translations available: English  Italiano 

La «mal baisée»
Leçons de l'affaire Matzneff

Denise Bombardier

 

Ceux qui croient que je me réjouis du tsunami qui s’abat sur la France à la suite de la dénonciation du pédophile Gabriel Matzneff par Vanessa Springora font erreur. Celle qui a été flétrie par lui entre 13 ans et demi et 15 ans décrit son calvaire dans un ouvrage, Le consentement, paru jeudi en France.   

Depuis que j’ai interpellé cet homme, tant louangé par les élites parisiennes, sur le plateau de Bernard Pivot en 1990, je me suis toujours sentie seule.  

D’autant que je fus moi-même condamnée au Québec en Cour supérieure, puis en Cour d’appel dans les années 90 pour avoir dénoncé les propos d’un psychologue ayant publiquement fait l’éloge de la pédophilie.   

Par ailleurs, j’ai toujours subi les insultes des pédophiles et de leurs défenseurs sans broncher. Je suis même devenue la « mal baisée » pour mes contradicteurs. Notons bien qu’aucun homme qui les affronte ne se fait qualifier de « pas de couilles ». Au pire, on l’accusera d’être un moralisateur.  


Riss, Charlie Hebdo

Courage  

Ma dénonciation du triste sire Matzneff date de 30 ans. Dans son livre, Vanessa Springora écrit que c’est ma parole, immédiatement décriée à l’époque par un certain milieu littéraire faisandé à Paris, qui lui a donné la force et le courage de se dévoiler. Mais elle a vécu 30 ans remplie d’angoisses, de dépression et de blessures à vif avant de pouvoir libérer sa propre parole.  

Mon expérience en France et au Québec m’a confirmée dans mon jugement sur les êtres humains et leur sexualité. À vrai dire, l’on ne sait jamais à qui on parle. Car les prédateurs d’enfants sont plus nombreux qu’on ne le croit.  

Je témoigne ici pour tous ces enfants victimes à qui on a volé leur enfance en s’emparant de leur corps et de leur esprit au nom du droit au désir. Le désir du pédophile est non seulement criminel, mais morbide. Les pédophiles sont donc des « tueurs » d’enfants et d’adolescents.  

Haine  

Jamais dans mon métier je n’ai vécu une telle promiscuité de haine que dans le milieu des pédophiles. Car je me suis interposée symboliquement entre eux et l’enfant.   

Je serai toujours la « mal baisée » chaque fois que je m’indignerai. Mais j’ai l’indignation sélective et je n’ignore rien de la faiblesse humaine. Je sais cependant que la vraie force se nourrit de sensibilités, de doutes et de quelques valeurs qui inspirent une vie.  

J’ai gardé de ma culture religieuse le sens du sacré et la conviction que le mal existe. Je ne crois pas que tous les comportements humains sont excusables. Je suis sceptique quant à l’idée que tout se pardonne. Je continuerai de protéger les enfants avec mes seules armes : des mots. Vu ce qui secoue aujourd’hui la France, ces mots prouvent que ma patience ne fut pas vaine. Et qu’elle ne le sera pas un jour au Québec. Qui sait ? 

h





Courtesy of Le Journal de Montréal
Source: https://www.journaldemontreal.com/2020/01/04/la-mal-baisee
Publication date of original article: 04/01/2020
URL of this page : http://www.tlaxcala-int.org/article.asp?reference=27807

 

Tags: Gabriel MatzneffVanessa SpringoraLe ConsentementDenise BombardirPédocriminalitéDouce France
 

 
Print this page
Print this page
Send this page
Send this page


 All Tlaxcala pages are protected under Copyleft.