TLAXCALA تلاكسكالا Τλαξκάλα Тлакскала la red internacional de traductores por la diversidad lingüística le réseau international des traducteurs pour la diversité linguistique the international network of translators for linguistic diversity الشبكة العالمية للمترجمين من اجل التنويع اللغوي das internationale Übersetzernetzwerk für sprachliche Vielfalt a rede internacional de tradutores pela diversidade linguística la rete internazionale di traduttori per la diversità linguistica la xarxa internacional dels traductors per a la diversitat lingüística översättarnas internationella nätverk för språklig mångfald شبکه بین المللی مترجمین خواهان حفظ تنوع گویش το διεθνής δίκτυο των μεταφραστών για τη γλωσσική ποικιλία международная сеть переводчиков языкового разнообразия Aẓeḍḍa n yemsuqqlen i lmend n uṭṭuqqet n yilsawen dilsel çeşitlilik için uluslararası çevirmen ağı

 18/10/2019 Tlaxcala, the international network of translators for linguistic diversity Tlaxcala's Manifesto  
English  
 UNIVERSAL ISSUES 
UNIVERSAL ISSUES / Trollage tous azimuts : vous êtes en train de vous faire balader
Date of publication at Tlaxcala: 04/07/2019
Original: You are being trolled
Translations available: Português/Galego 

Trollage tous azimuts : vous êtes en train de vous faire balader

Dmitry Orlov Дмитрий Орлов

Translated by  Fausto Giudice Фаусто Джудиче فاوستو جيوديشي

 

Le monde est de nouveau au bord de la guerre. Et encore une fois. Et, oui, encore une fois. Et puis il n'est plus au bord de la guerre.... mais attendez, il y a plus ! Bien sûr qu'il y a plus, il y a toujours plus. Les groupes aéronavals usaméricains filent à toute vapeur vers la Corée du Nord... ou pas. Ils se promènent sans but, nulle part du côté de la Corée du Nord, mais d'une manière très menaçante. Puis Trump et Kim Jong Un se rencontrent, s'entendent bien, signent un bout de papier qui ne veut rien dire et se séparent en amis. Et voilà que les porte-avions sont beaucoup moins menaçants.

Puis Trump et Un se rencontrent à nouveau, pour signer un autre bout de papier insignifiant, mais John Bolton ouvre son clapet et le marché est rompu. Mais Trump et Un continuent d'échanger des lettres d'amour, donc la bromance n'est pas morte. Quoi qu'il en soit, la guerre entre les USA et la Corée du Nord n'est pas seulement impossible à gagner, mais aussi à imaginer : le capitole de la Corée du Sud est à portée de tir de l'artillerie nord-coréenne et toutes les bases militaires usaméricaines de la région sont à portée des missiles nord-coréens. La guerre avec la Corée du Nord est définitivement exclue. Résumé : R.A.S. Alors, c'était quoi tout ce raffut  ?

Maintenant, il s'agit du Venezuela. Son chef démocratiquement élu est déclaré usurpateur et un remplaçant approprié est trouvé sous le nom de Gu(gus)aido TiréduChapeau. Les États vassaux des USA du monde entier sont harcelés pour  lui accorder une reconnaissance diplomatique en tant que président du Venezuela, même si ce n'est qu'un type pris au hasard dans un appartement à Caracas. Des camions sont incendiés sur un pont entre la Colombie et le Venezuela. Ils transportaient des marchandises humanitaires telles que des bobines de fil de fer. On parle d'intervention militaire, mais ce ne sont que des paroles. La Banque d'Angleterre confisque l'or vénézuélien, les USA gèlent les comptes bancaires de la compagnie pétrolière vénézuélienne aux States et les remettent à une bande de Vénézuéliens louches qui le volent. Cette partie a du sens ; le reste ? Meuh ! Quoi qu'il en soit, une incursion militaire yankee au Venezuela n'est pas envisageable : Le Venezuela possède des systèmes de défense aérienne russes qui en font une zone d'exclusion aérienne pour l'armée de l'air US ; en outre, la lutte contre la guérilla dans la Selva vénézuélienne n'est pas quelque chose dont l'armée US est capable. Résumé : R.A.S., encore une fois.

Maintenant, il s'agit de l'Iran. Trump se retire de l'accord international soigneusement négocié avec l'Iran et dit qu'il veut en négocier un autre. Si vous le remarquez, c'est vraiment un geste idiot dans le genre : « Je ne te rembourserai jamais, alors prête-moi plus d'argent ».  Si un pays n'honore pas les accords qu'il a déjà signés, pourquoi se donner la peine de négocier d'autres accords avec lui ? (C'est une question rhétorique.) L'Iran annonce que puisque les USA ne respectent pas l'accord, l'Iran ne le fera pas non plus. Un tas de pétroliers sont endommagés et les USA essaient de blâmer l'Iran pour cela, mais personne ne croit les USA. Ainsi, quelques pétroliers de plus sont endommagés et les USA tentent de blâmer à nouveau l'Iran pour cela, mais à nouveau, personne ne croit les USA. Donc les USA envoient un drone dans l'espace aérien iranien, à l'ombre d'un avion de reconnaissance avec à son bord un équipage international, espérant que l'Iran commettra une erreur et abattra l'avion de reconnaissance. Mais l'Iran abat le drone et il tombe dans les bas-fonds, dans les eaux territoriales de l'Iran, plutôt que dans les eaux internationales à 30 mètres de profondeur, ce que les USA prétendent, mais personne ne les croit. L'Iran repêche rapidement et montre fièrement l'épave du drone qui n'est plus top secret. Les USAméricains racontent qu'ils veulent attaquer l'Iran mais ils annulent l'attaque à la dernière minute. Le prix du pétrole augmente un peu. Le champ de pétrole yankee produit comme un fou de l'encre rouge à l'état pur, mais qui coule comme une hémorragie. Il a besoin de prix du pétrole plus élevés pour éviter une énorme vague de faillites. Cette partie a du sens mais le reste ? Re-meuh! Quoi qu'il en soit, une attaque militaire contre l'Iran est impensable : L'Iran a la capacité de fermer le détroit d'Ormuz à tous les navires, coupant ainsi un tiers de toutes les exportations mondiales de pétrole et faisant exploser l'économie mondiale, USA compris. Résumé : R.A.S., encore une fois.

Il y a d'autres non-événements dans d'autres parties du monde. Les navires de l'OTAN naviguent sur les mers Noire et Baltique, où ils sont pratiquement des cibles faciles au cas où les hostilités avec la Russie éclateraient. Donc, ce que cela nous dit, c'est que les hostilités n’éclateront pas parce que ces navires sont coûteux et qu'il n'y a pas d'argent pour les remplacer. Il y a aussi des manœuvres de l'OTAN dans les pays baltes, qui se trouvent juste à la frontière russe. Ils pratiquent l'invasion et le massacre de civils dans des villages médiévaux pittoresques truffés de figurants russophones qui jouent les paysans désireux de se rendre. (Techniquement, cela devrait être classé comme un jeu de fantaisie plutôt que comme un exercice d'entraînement.) Les Russes ne sont pas impressionnés. Ils ne veulent rien avoir à faire avec les pays baltes, qui étaient autrefois des États de transit pour les exportations russes, mais maintenant, ils n'ont plus besoin d'eux du tout (sauf comme terrain d'intervention de l'OTAN). Quoi qu'il en soit, parler de faire la guerre à la Russie sans détour est une chose que seules des personnes extrêmement stupides sont capables de faire. Résumé : R.A.S..

 

Le troll usaméricain dans son habitat d'origine

Remarquez-vous le refrain ? (Je suis sûr que vous le faites) Ce qui se passe, c'est qu'un pays has-been, qui ne peut s'empêcher de gaspiller le peu de ressources qu'il lui reste sur un complexe militaro-industriel inutile mais ridiculement gonflé, essaie de générer de l'activité afin de justifier des dépenses de défense toujours plus importantes. Toutes sortes d'experts et de commentateurs jouent le jeu, affirmant que la menace de telle ou telle guerre est bien réelle et que, par conséquent, nous devrions tous être attentifs à ce qui se passe. Mais ce qui se passe, c'est qu'on vous balade.

Comme il n'y a rien de mieux à faire, les USA s'efforcent de balader le monde entier, mais de plus en plus, le monde refuse de se laisser balader ou balade en retour les USA.

- Lorsque les USA menacent de couper l'accès au système financier US, le monde s'efforce de le contourner.

- Lorsque les USA imposent des tarifs douaniers et des sanctions, le monde réagit en remaniant ses relations commerciales pour exclure les USA.

- Lorsque les USA menacent des pays d'une intervention militaire, le monde réagit en forgeant de nouvelles alliances et en prenant des dispositions de sécurité pour isoler les USA.

Mais le plus important, c'est que le monde attend. Les USA enregistrent actuellement un déficit budgétaire de plus de mille milliards de dollars par an et s'endettent à peu près au même rythme qu'au plus fort de l'effondrement financier précédent. Selon vous, que se passera-t-il lorsque le prochain effondrement financier frappera (selon de nombreuses voix autorisées, il devrait frapper soit cette année, soit l'année prochaine) ? En attendant, j'espère que vous prenez votre pied à vous faire balader, parce que je suis sûr qu'il y aura plus de trolling venant des USA, vous savez, juste pour vous tenir occupés, j’imagine.

 





Courtesy of Tlaxcala
Source: http://cluborlov.blogspot.com/2019/06/you-are-being-trolled.html#more
Publication date of original article: 25/06/2019
URL of this page : http://www.tlaxcala-int.org/article.asp?reference=26435

 

Tags: Déclin de l'Empire USImpérialisme US
 

 
Print this page
Print this page
Send this page
Send this page


 All Tlaxcala pages are protected under Copyleft.