TLAXCALA تلاكسكالا Τλαξκάλα Тлакскала la red internacional de traductores por la diversidad lingüística le réseau international des traducteurs pour la diversité linguistique the international network of translators for linguistic diversity الشبكة العالمية للمترجمين من اجل التنويع اللغوي das internationale Übersetzernetzwerk für sprachliche Vielfalt a rede internacional de tradutores pela diversidade linguística la rete internazionale di traduttori per la diversità linguistica la xarxa internacional dels traductors per a la diversitat lingüística översättarnas internationella nätverk för språklig mångfald شبکه بین المللی مترجمین خواهان حفظ تنوع گویش το διεθνής δίκτυο των μεταφραστών για τη γλωσσική ποικιλία международная сеть переводчиков языкового разнообразия Aẓeḍḍa n yemsuqqlen i lmend n uṭṭuqqet n yilsawen dilsel çeşitlilik için uluslararası çevirmen ağı

 19/09/2019 Tlaxcala, the international network of translators for linguistic diversity Tlaxcala's Manifesto  
English  
 UMMA 
UMMA / L’Iran choisit la « contre-pression maximale »
Date of publication at Tlaxcala: 24/06/2019
Original: Iran goes for “maximum counter-pressure”
Translations available: Português/Galego  Italiano  Español 

L’Iran choisit la « contre-pression maximale »

Pepe Escobar Пепе Эскобар

 

Tôt ou tard, la « pression maximale » des États-Unis sur l’Iran rencontrera inévitablement une « contre-pression maximale ». Cela fera sûrement des étincelles.

Ces derniers jours, les milieux du renseignement de toute l’Eurasie avaient poussé Téhéran à envisager un scénario assez simple. Il ne serait pas nécessaire de fermer le détroit d’Ormuz si le commandant de la Force Al-Qods, le général Qasem Soleimani, l’ultime bête noire du Pentagone, expliquait en détail dans les médias mondiaux que Washington n’a tout simplement pas la capacité militaire de maintenir le détroit ouvert.

Comme je l’ai déjà rapporté, la fermeture du détroit d’Ormuz détruirait l’économie américaine en faisant exploser le marché des produits dérivés de 1,2 quadrillion de dollars ; et le système bancaire mondial s’effondrerait, réduisant le PIB mondial de 80 trilliards de dollars et entraînant une crise sans précédent.

Soleimani devrait également déclarer sans ambages que l’Iran pourrait en fait fermer le détroit d’Ormuz si on l’empêche d’exporter deux millions de barils de pétrole essentiels par jour, principalement vers l’Asie. Les exportations, qui avant les sanctions américaines illégales et le blocus de facto devraient normalement atteindre 2,5 millions de barils par jour, ne seraient plus que de 400 000.

L’intervention de Soleimani s’alignerait sur les signes cohérents déjà observés par le CGRI. Le Golfe Persique est décrit comme une « galerie de tir » imminente. Le général de brigade Hossein Salami a souligné que les missiles balistiques iraniens sont capables de frapper les « transporteurs en mer » avec une extrême précision. Toute la frontière nord du Golfe Persique, sur le territoire iranien, est bordée de missiles antinavires, comme je l’ai confirmé avec des sources liées au CGRI.

Nous vous tiendrons au courant quand ce sera fermé

Et c’est arrivé.

Lire la suite





Courtesy of Réseau International
Source: https://www.strategic-culture.org/news/2019/06/20/iran-goes-for-maximum-counter-pressure/
Publication date of original article: 20/06/2019
URL of this page : http://www.tlaxcala-int.org/article.asp?reference=26340

 

Tags: Iran-USADétroit d'OrmuzPétrole & Guerre
 

 
Print this page
Print this page
Send this page
Send this page


 All Tlaxcala pages are protected under Copyleft.