TLAXCALA تلاكسكالا Τλαξκάλα Тлакскала la red internacional de traductores por la diversidad lingüística le réseau international des traducteurs pour la diversité linguistique the international network of translators for linguistic diversity الشبكة العالمية للمترجمين من اجل التنويع اللغوي das internationale Übersetzernetzwerk für sprachliche Vielfalt a rede internacional de tradutores pela diversidade linguística la rete internazionale di traduttori per la diversità linguistica la xarxa internacional dels traductors per a la diversitat lingüística översättarnas internationella nätverk för språklig mångfald شبکه بین المللی مترجمین خواهان حفظ تنوع گویش το διεθνής δίκτυο των μεταφραστών για τη γλωσσική ποικιλία международная сеть переводчиков языкового разнообразия Aẓeḍḍa n yemsuqqlen i lmend n uṭṭuqqet n yilsawen dilsel çeşitlilik için uluslararası çevirmen ağı

 19/06/2019 Tlaxcala, the international network of translators for linguistic diversity Tlaxcala's Manifesto  
English  
 AFRICA 
AFRICA / Procès de Nazha El Khalidi : le Maroc ne veut pas de témoins
Cinq avocats espagnols et deux observateurs norvégiens expulsés du Sahara occidental occupé
Date of publication at Tlaxcala: 20/05/2019
Original: Juicio contra Nazha El Khalidi: Marruecos no quiere testigos
Expulsados de El Aaiún cinco abogados españoles y dos observadores noruegos


Procès de Nazha El Khalidi : le Maroc ne veut pas de témoins
Cinq avocats espagnols et deux observateurs norvégiens expulsés du Sahara occidental occupé

Alfonso Lafarga

Translated by  Fausto Giudice Фаусто Джудиче فاوستو جيوديشي

 

Le régime marocain ne veut pas d'une présence internationale au procès de la journaliste sahraouie Nazha El Khalidi, prévu aujourd'hui, 20 mai et reporté au 24 juin
Les avocats espagnols sont accrédités par le Consejo General de la Abogacía Española (Conseil général des avocats espagnols)
Explication de la police marocaine : « Il est interdit d'entrer à El Ayoun »

Les cinq avocats espagnols et les deux observateurs norvégiens

Le Maroc a empêché cinq avocats espagnols et deux observateurs norvégiens d'entrer à El Ayoun, capitale du Sahara occidental, où ils s'étaient rendus pour assister au procès de la journaliste sahraouie Nazha El Khalidi, accusée d'exercer sans qualification officielle.

« Il est interdit d'entrer à El Ayoun » est la seule explication reçue par Sidi Talebbuia, un avocat de Madrid,  Ramón Campos García et María Lourdes Barón Jaques de Saragosse et Lola Travieso Darias et Ruth Sebastián de Las Palmas de Gran Canaria, tous accrédités par le Conseil général des avocats espagnols, ainsi que des observateurs norvégiens de la Fondation RAFTO des droits humains Vegard Fosso Smievoll et Kjersti Brevik Moeller, étudiants en droit de l'Université de BergEn.

Dès leur arrivée au contrôle des passeports à l'aéroport d'El Ayoun, vers midi, heure locale, un groupe de policiers en civil et en uniforme a demandé  passeports aux avocats espagnols et aux observateurs norvégiens et deux heures plus tard, ils les ont informés qu'ils n'étaient pas autorisés à entrer au Sahara occidental, ex-colonie espagnole que le Maroc a envahie il y a plus de 43 ans.

Sidi Talebbuia, président de l'Association professionnelle des avocats sahraouis d'Espagne (APRASE), a déclaré à Contramutis qu'ils ont accompli, comme à d'autres occasions, toutes les formalités nécessaires.  Leur voyage a été communiqué par écrit par le Conseil général des avocats espagnols au ministère espagnol des Affaires étrangères, qui en informe l'ambassade d'Espagne à Rabat et celle-ci transmet aux autorités marocaines.

Un officier de police, qui ne s’est identifié à aucun moment, accompagné d'une douzaine d'agents en civil et en uniforme, a dit au groupe d'observateurs, pour toute explication, qu'ils ne pouvaient passer : « Il est interdit d'entrer à El Ayoun ».

Le président de l'APRASE a déclaré qu’ils ne voumaient pas  qu'ils assistent au procès contre Nazha El Kalhidi, du groupe d'information sahraoui Equipe Media et correspondante de RASD TV, qui peut être condamné à deux ans de prison pour pratique du journalisme sans qualification officielle.

« C'est la première fois qu'une telle accusation est portée, de ne pas avoir de  titre officiel de journaliste ; les accusations contre les journalistes sahraouis ont toujours été pour d'autres délits », a déclaré Talebbuia, qui souligne que Nazha El Khalidi « fait du reportage de qualité depuis de nombreuses années », comme l'a confirmé le récent prix international du journalisme Julio Anguita Parrado attribué à Equipe Media.

« L'objectif est d’imposer le silence sur  les violations des droits de l'homme, qu'il n'y ait pas de témoins, et d'empêcher la liberté d'expression « , a déclaré le président de l'APRASE depuis l'aéroport d'El Ayoun, avant son envoi pour Casablanca.

De plus, Talebbuia pense qu'ils ne veulent pas qu'ils assistent aux manifestations prévues le 20 mai à El Ayoun, à l'occasion du 46e anniversaire de la première action armée du Front Polisario.

Nazha a été arrêtée le 4 décembre 2018 à El Ayoun, alors qu'elle rapportait une manifestation sahraouie à l'occasion des négociations à Genève entre le Front Polisario et le Maroc. Elle a été arrêtée, battue et son téléphone portable confisqué, et au poste de police, elle a été interrogée pendant quatre heures. Elle avait déjà été arrêtée le 21 août 2016 alors qu'elle couvrait une manifestation de femmes.

Human Rights Watch (HRW) a déclaré que l'application à la journaliste sahraouie de l'article 381 du Code pénal marocain, se référant au délit d'usurpation de fonctions sans titre officiel, est incompatible avec l'obligation du Maroc de respecter le droit de rechercher, recevoir et communiquer des informations et des idées, garanti par la Déclaration universelle des droits de l'homme.

Retirez toutes les charges contre Nazha El Khalidi ! Elle court le risque d'être condamnée à deux ans de prison en application de l'article 381 du Code pénal marocain.

 





Courtesy of Tlaxcala
Source: https://contramutis.wordpress.com/2019/05/19/marruecos-impide-la-entrada-de-cinco-abogados-espanoles-y-dos-observadores-noruegos-en-el-aaiun/
Publication date of original article: 19/05/2019
URL of this page : http://www.tlaxcala-int.org/article.asp?reference=26074

 

Tags: Nazha El KhalidiEquipe MediaSahara occidental occupéOccupation marocaineArticle 19
 

 
Print this page
Print this page
Send this page
Send this page


 All Tlaxcala pages are protected under Copyleft.