TLAXCALA تلاكسكالا Τλαξκάλα Тлакскала la red internacional de traductores por la diversidad lingüística le réseau international des traducteurs pour la diversité linguistique the international network of translators for linguistic diversity الشبكة العالمية للمترجمين من اجل التنويع اللغوي das internationale Übersetzernetzwerk für sprachliche Vielfalt a rede internacional de tradutores pela diversidade linguística la rete internazionale di traduttori per la diversità linguistica la xarxa internacional dels traductors per a la diversitat lingüística översättarnas internationella nätverk för språklig mångfald شبکه بین المللی مترجمین خواهان حفظ تنوع گویش το διεθνής δίκτυο των μεταφραστών για τη γλωσσική ποικιλία международная сеть переводчиков языкового разнообразия Aẓeḍḍa n yemsuqqlen i lmend n uṭṭuqqet n yilsawen dilsel çeşitlilik için uluslararası çevirmen ağı

 19/09/2018 Tlaxcala, the international network of translators for linguistic diversity Tlaxcala's Manifesto  
English  
 UNIVERSAL ISSUES 
UNIVERSAL ISSUES / L'impérialisme du capital financier et les « guerres commerciales »
Date of publication at Tlaxcala: 01/09/2018
Original: The imperialism of finance capital and ‘trade wars’
Translations available: Português/Galego 

L'impérialisme du capital financier et les « guerres commerciales »

Tricontinental

Translated by  Jacques Boutard
Edited by  Fausto Giudice Фаусто Джудиче فاوستو جيوديشي

 

De tous les dirigeants mondiaux, Donald Trump est le plus imprévisible. Il semble mépriser l’ordre ancien, les mécanismes de la mondialisation soigneusement mis en place par le camp impérialiste après la chute de l’URSS et du projet tiers-mondiste. Le deuxième jour de son mandat, Trump a signé un décret visant à renégocier l’Accord de libre-échange nord-américain (ALENA) et à mettre fin au Partenariat transpacifique (PPT).

Il a ensuite imposé sur les produits de base essentiels des droits de douane qui vont impacter l’Union européenne et la Chine, de même que le Canada et le Mexique.

Les USA accusent de très importants déficits commerciaux. Le déficit US-américain du commerce des biens et services pour 2017 était de 566 milliards de dollars (rien que pour les marchandises, ce déficit était de 810 milliards de dollars). À 375 milliards de dollars, le déficit commercial avec la Chine est le plus élevé. Trump dit vouloir réduire ces déficits par des mesures protectionnistes, en taxant divers produits chinois comme l’acier et l’aluminium.

Trump a promis de « rendre sa grandeur à l’Amérique ». Ce slogan a dominé sa campagne, et aujourd’hui sa présidence. On lui a beaucoup pardonné ses fanfaronnades en raison de la valeur émotionnelle qui s’y attachait — il laissait espérer que Trump allait prendre des mesures pour protéger l’économie des USA et enrayer le déclin du niveau de vie des US-Américains. Deux ans après son investiture, il y a peu de signes d’amélioration. Les inégalités restent la caractéristique de l’économie US : selon de nouvelles statistiques officielles, les PDG peuvent gagner jusqu’à mille fois plus que leurs employés. La fortune de Jeff Bezos, le PDG d’Amazon, se monte à 127 milliards de dollars, autant que ce que possèdent 2,3 millions d’US-Américains (il empoche le salaire médian d’un employé d’Amazon toutes les neuf secondes). Impossible de proposer que de telles d’inégalités représentent la grandeur de l’Amérique. Les casquettes rouges des partisans de Trump sont faciles à produire, mais le fait qu’elles puissent être fabriquées au Bangladesh, en Chine et au Vietnam — c’est souvent le cas — est une pilule dure à avaler.

À l’Institut Tricontinental de Recherche Sociale, nous nous sommes interrogés sur la substance de ces « guerres commerciales » qui ont éclaté entre alliés. Leur spécificité n’apparaît pas toujours clairement dans les discussions sur les taxes douanières. Nous avons demandé l’aide de Prabhat Patnaik, professeur émérite au Centre d’études économiques et de planification de l’École des sciences sociales de l’Université Jawaharlal Nehru (JNU) à New Delhi (Inde). Le professeur Patnaik est l’un des plus grands économistes marxistes de notre époque. Il est l’auteur d’un certain nombre de textes clés, notamment Time, Inflation and Growth (1988), Economics and Egalitarianism (1990), Whatever Happened to Imperialism (1995), Accumulation and Stability Under Capitalism (1997), The Retreat to Unfreedom (2003), The Value of Money (2008), Re-Envisioning Socialism (2011) et (avec Utsa Patnaik) The Theory of Imperialism (2016). Le professeur Patnaik a été vice-président du Planning Board of Kerala (2006-2011) et est le rédacteur en chef de la revueSocial Science. Il collabore régulièrement à People’s Democracy.

L’entretien que nous avons eu avec lui complète ce dossier.

Télécharger PDF



Jacky Muniello: Soy Migrante

 





Courtesy of Tlaxcala
Source: https://www.thetricontinental.org/the-imperialism-of-finance-capital-and-trade-wars/
Publication date of original article: 07/08/2018
URL of this page : http://www.tlaxcala-int.org/article.asp?reference=23930

 

Tags: ImpérialismeCapital financierPrabhat PatnaikTrump contre le Monde
 

 
Print this page
Print this page
Send this page
Send this page


 All Tlaxcala pages are protected under Copyleft.