TLAXCALA تلاكسكالا Τλαξκάλα Тлакскала la red internacional de traductores por la diversidad lingüística le réseau international des traducteurs pour la diversité linguistique the international network of translators for linguistic diversity الشبكة العالمية للمترجمين من اجل التنويع اللغوي das internationale Übersetzernetzwerk für sprachliche Vielfalt a rede internacional de tradutores pela diversidade linguística la rete internazionale di traduttori per la diversità linguistica la xarxa internacional dels traductors per a la diversitat lingüística översättarnas internationella nätverk för språklig mångfald شبکه بین المللی مترجمین خواهان حفظ تنوع گویش το διεθνής δίκτυο των μεταφραστών για τη γλωσσική ποικιλία международная сеть переводчиков языкового разнообразия Aẓeḍḍa n yemsuqqlen i lmend n uṭṭuqqet n yilsawen dilsel çeşitlilik için uluslararası çevirmen ağı la internacia reto de tradukistoj por la lingva diverso

 21/06/2018 Tlaxcala, the international network of translators for linguistic diversity Tlaxcala's Manifesto  
English  
 UMMA 
UMMA / Les 12 commandements des USA à l’Iran :
Il n’y manque que " En l’Évangile tu croiras!"
Date of publication at Tlaxcala: 13/06/2018
Original: “¡Creerás en el evangelio!” es lo único que no le ha pedido EEUU a Irán en sus ’12 mandamientos’
Translations available: Italiano 

Les 12 commandements des USA à l’Iran :
Il n’y manque que " En l’Évangile tu croiras!"

Nazanín Armanian

Translated by  Jacques Boutard
Edited by  Fausto Giudice Фаусто Джудиче فاوستو جيوديشي

 

« Nous les écraserons », « nous ne permettrons pas que... », ou « Le régime iranien doit savoir que ce n’est que le commencement », tels sont les termes et le ton utilisés le 21 mai par Mark Pompeo, l’ex-chef de la CIA, expert ès tortures et opérations d’infiltration, qui dirige aujourd’hui la politique étrangère US, lorsqu’il a exposé en 12 points la nouvelle politique des USA envers  l’Iran.

 

Le TTF (Trio des Tontons Flingueurs) : Bolton, Trump, Pompeo

À l’instar des chefs de la Mafia, Pompeo ne négocie pas, il fait  seulement parvenir des messages à ses adversaires : si ceux-ci acceptent,  il les laisse vivre, sinon il les élimine. Sachant pertinemment que la République Islamique allait le rejeter, son discours était une déclaration ouverte de guerre. Deux mois auparavant, les USA avait effectué conjointement avec Israël l’énorme manœuvre militaire   “Juniper Cobra 2018” engageant  4500 soldats, avec pour objectif d’ « améliorer la coordination entre les armées des USA et d’Israël ».

Un an auparavant, le gouvernement israélien avait organisé le plus grand exercice militaire de son histoire, « Drapeau Bleu », avec la participation des USA, de la France, de l’Italie, de la Grèce et de la Pologne. Pour plus de réalisme guerrier, il a choisi le ciel de Beyrouth comme décor pour y tester  l’avion de chasse le plus moderne du monde, le F-35.

Si l’Iran ne se plie pas à ces injonctions, Pompeo affirme qu’il s’exposera aux « sanctions les plus dures de l’histoire » et à des « pressions financières sans précédent ». C’est ce que les USA ont fait en Irak, tuant près de deux millions de civils, par la famine et les bombes, y compris à l’uranium. Ses menaces devraient alarmer la planète entière : souvenons-nous que le néoconservateur John Bolton, conseiller de Trump pour la Sécurité, a dit que « les USA doivent en finir avec la République Islamique avant son quarantième anniversaire » en 2019, ou que Rudy Giuliani, dirigeant de la compagnie de sécurité “Giuliani Partners LLC” a promis au groupe d’opposition islamiste de droite DES Moudjahiddine du Peuple qu’à cette date il tiendrait ses réunions à Téhéran. Obéis ou tu seras transformé en statue de sel !

Il serait aussi difficile pour l’Iran d’obtempérer aux injonctions de Pompeo que pour la femme de Loth de ne pas regarder la colère de Dieu réduire son foyer   en cendres.

1 Tu me fourniras le rapport détaillé de tes activités nucléaires antérieures à 2015, car les péchés de mes ennemis ne sont jamais pardonnés ! Que l’AIEA affirme que, contrairement à Israël et au Pakistan, l’Iran, non seulement a signé le TNP, mais aussi n’a jamais fabriqué une bombe nucléaire, ne signifie rien pour le régime de Trump : l’Iran doit prouver son innocence bien que,   comme l’a dit Colin Powell en 2015, ce soit Israël qui détient 200 bombes nucléaires, toutes pointées sur l'Iran.

2. Tu cesseras l’enrichissement de l’uranium !  Si l’ONU reconnaît le droit à l’enrichissement de l’uranium à des fins pacifiques, et que l’AIEA confirme que l’Iran n’a pas de programme d’armes nucléaires, qu’est-ce qui justifie cette exigence ?

3.Tu autoriseras des visites guidées de tes installations nucléaires et militaires ! Les experts de l’AIEA ont pu effectuer onze visites surprise  dans les centres nucléaires iraniens. Quant à un circuit touristique sur ses bases militaires, l’Iran l’autorisera quand le Trío Trump-Netanyahou-Salman (TNS) le fera aussi.

4. Tu ne fabriqueras pas de  missiles balistiques ! L’Iran, un pays qui a été occupé pendant  les deux  guerres mondiales, puis envahi par l’Irak (allié des USA), et qui reçoit des menaces d’Israël, de l’Arabie et des USA eux-mêmes, a le droit et le devoir de se défendre. À eux trois, ces pays disposent d’un gigantesque arsenal d’armes de destruction massive les plus perfectionnées au monde. Et les missiles plus « conventionnels » de l’Iran les inquiètent ? 

5. Tu libèreras tous les prisonniers US et ceux de nos alliés (c’est-à-dire, quasiment du monde entier) ! Pas de problème. Et si on les échangeait contre les Iraniens incarcérés dans les pays en question ?

6. Tu cesseras de soutenir les groupes terroristes, comme le Hezbollah ou le Hamas ! Et c’est un pays qui se comporte comme un État terroriste qui le demande ?  Abstraction faite de l’idéologie d’un parti chiite de droite comme le Parti de Dieu (dont les équivalents sunnites, juifs, chrétiens ou bouddhistes abondent sur la planète, y compris aux USA), il faut admettre que, sans sa défense de l’intégrité territoriale du Liban, aujourd’hui ce pays serait une province sous occupation  israélienne. De plus, ce fut la France qui créé son système politique, failli dès l'origine, qui en fait un pantin dans les mains des puissances étrangères Quant au Hamas, un groupe fondamentaliste sunnite, Pompeo sait bien  que ses principaux soutiens sont l’Arabie, la Turquie (membre de l’ OTAN) et le Qatar.

7. Tu respecteras la souveraineté de l’Irak !  Et c’est le pays qui a bafoué la souveraineté de l’Irak, en usant de faux prétextes, qui en a fait une colonie, y  implantant douze bases militaires, qui l’exige ? Les USA ont dépensé des milliards de dollars, tué deux millions d’Irakiens, et sacrifié 73 000 de leurs propres soldats, afin de dominer le pays situé au cœur du Moyen-Orient et assis sur la seconde réserve mondiale de pétrole - et pas pour que l’Iran vienne maintenant réclamer une part du gâteau ?   L’influence de Téhéran dans ce pays a subi deux revers cruels : en 2014 quand Obama a débarqué son Premier ministre Nouri al Maliki,  et en mai  2018, avec le triomphe des chiites arabes anti-iraniens aux  élections législatives.

8. Tu renonceras à  appuyer les houthis du Yémen et tu proposeras un plan de paix ! L’Iran ne peut pas aider les chiites yéménites, parce qu’il n’existe aucun accès au pays qui ne soit contrôlé par les USA et l’Arabie. Et ce n’est pas l’Iran qui  bombarde les civils, leurs hôpitaux, leurs magasins d’alimentation et leurs réservoirs d’eau,   mais les  USA et les pétromonarchies arabes  qui ont provoquéau Yémen la plus grande crise humanitaire au monde, et déchiré  le plan de paix en 4 points de l’Iran.

9. Tu retireras tes forces armées de Syrie ! Et laisser  les USA, la France, Israël, l’Arabie, la Turquie  et leurs autres  alliés être les seuls à intervenir dans ce pays? La  Syrie est l’ultime obstacle à l’agression d’Israël et des USA contre l’Iran. Mais la Syrie n’a pas besoin de tuteurs. Elle demandera à l’Iran de se retirer quand elle le jugera opportun.

10. Tu rompras tes relations avec les talibans et Al Qaïda ! Bien sûr, les USA veulent avoir une relation d'exclusivi avec leurs créatures, mais ce qu’ils cherchent à faire ici, c’est d’associer l’Iran au terrorisme « sunnite ».  Ils avaient également accusé Saddam Hussein d’être responsable  du 11 septembre, alors qu'ils connaissaient déjà les véritables instigateurs de l'attentat !  Ce qui est sûr, c’est que les rêves expansionnistes de la République Islamique d’aller  libérer Jérusalem, se sont envolés quand elle a perdu la guerre contre un pays presque  quatre fois plus petit comme l’est l’Irak. Puis sont venues les attaques à répétition de la part des USA et de leurs alliés contre des pays souverains, et l’Iran  a réorienté sa politique extérieure vers la défensive, créant un cordon de sécurité autour de lui.

11. Tu dissoudras la Force Al-Qods des Gardiens de la Révolution  qui opèrent dans la région ! Washington ne veut pas que  quiconque contrarie    ses centaines de milliers d’hommes armés qui occupent cette  région convoitée.

12. Tu cesseras de menacer nos alliés dans la région ! Si ton allié israélien bombarde Gaza, la Syrie et le Liban, et menace l’Iran tous les jours, il est absurde de lui demander d’avoir la patience de Job et de ne pas se plaindre.

Les réponses de l’Iran

En Iran, deux gouvernements parallèles sont à l’œuvre : le gouvernement de facto des ultras de l’ayatollah Khameneï et des Gardiens de la Révolution, et le gouvernement légal du président Rouhani. Le premier, qui concentre la totalité du pouvoir, ne serait pas opposé à une « guerre de   basse intensité » afin d’exporter sa profonde crise interne, tandis que le second tente de faire baisser la tension et de sauver l’accord, avec l’ appui de la Chine, de la Russie et de l’UE : peut-être que Trump changera d’avis,  peut-être que   le prochain président le désavouera.

Pompeo cherche à contrecarrer  tout accord entre l’UE et l’Iran. Pendant que le président Macron continue de défendre le traité nucléaire tout en critiquant durement les USA, la chancelière Merkel commence à se rapprocher de la position de Trump, peut-être à cause des pressions exercées par Israël et l’Arabie saoudite. Cette dernière a annulé de nouveaux contrats passés avec les compagnies Siemens et Bayer, parce que celles-ci continuent à travailler avec l’Iran. Et elle est capable de se venger de façon encore plus percutante.  

 Le Congrès des USA, inquiet du comportement de Trump, vient de lui retirer l’autorisation de lancer une attaque militaire contre l’Iran. Le monde a besoin de plus de diplomatie. La crise nucléaire iranienne a été la seule dans la région à se résoudre sans l’emploi de la force militaire. Pour la paix du monde, il faut préserver cette avancée historique.

 





Courtesy of Tlaxcala
Source: http://blogs.publico.es/puntoyseguido/4925/creeras-en-el-evangelio-es-lo-unico-que-no-le-ha-pedido-eeuu-a-iran-en-sus-12-mandamientos/
Publication date of original article: 28/05/2018
URL of this page : http://www.tlaxcala-int.org/article.asp?reference=23562

 

Tags: USA-IranAccord nucléaireSanctions US contre IranBoltonPompeo
 

 
Print this page
Print this page
Send this page
Send this page


 All Tlaxcala pages are protected under Copyleft.