TLAXCALA تلاكسكالا Τλαξκάλα Тлакскала la red internacional de traductores por la diversidad lingüística le réseau international des traducteurs pour la diversité linguistique the international network of translators for linguistic diversity الشبكة العالمية للمترجمين من اجل التنويع اللغوي das internationale Übersetzernetzwerk für sprachliche Vielfalt a rede internacional de tradutores pela diversidade linguística la rete internazionale di traduttori per la diversità linguistica la xarxa internacional dels traductors per a la diversitat lingüística översättarnas internationella nätverk för språklig mångfald شبکه بین المللی مترجمین خواهان حفظ تنوع گویش το διεθνής δίκτυο των μεταφραστών για τη γλωσσική ποικιλία международная сеть переводчиков языкового разнообразия Aẓeḍḍa n yemsuqqlen i lmend n uṭṭuqqet n yilsawen dilsel çeşitlilik için uluslararası çevirmen ağı la internacia reto de tradukistoj por la lingva diverso

 20/05/2018 Tlaxcala, the international network of translators for linguistic diversity Tlaxcala's Manifesto  
English  
 EDITORIALS & OP-EDS 
EDITORIALS & OP-EDS / 70 ans de Nakba, 25567 jours de soumoud
Date of publication at Tlaxcala: 14/05/2018
Original: 70 years of Nakba, 25,567 days of sumud
Translations available: Español  Italiano 

70 ans de Nakba, 25567 jours de soumoud

TLAXCALA ΤΛΑΞΚΑΛΑ ТЛАКСКАЛА تلاكسكالا 特拉科斯卡拉

 

En ce 15 mai 2018, les Palestiniens commémorent le 70ème anniversaire de leur Nakba, la catastrophe que fut pour eux la proclamation de l’État d’Israël.

 

Jorge Alaminos, Tlaxcala

Au cours des 25567 jours écoulés depuis cette sinistre date, les 4 générations palestiniennes qui se sont succédé ont fait preuve d’une constance, d’un acharnement, en un mot d’un soumoud –résilience-qui force le respect. Les uns pour rester sur leur terre, les autres pour pouvoir y retourner, et tous avec la même exigence normale, naturelle de voir leur droit à la vie et à la terre respecté. Un droit universel et universellement respecté, sauf pour eux, et quelques autres peuples, également trahis par la soi-disant communauté internationale (les Sahraouis et les Cachemiris).

Les Palestiniens de 20 ans qui défient aujourd’hui l’occupant qui les a enfermés dans Gaza, sont les enfants de ceux qui firent la première Intifada de 1987, les petits-enfants de ceux qui vécurent l’annexion de 1967, les arrière-petits-enfants de ceux qui furent chassés de leurs villages en 1947-1948.

Chacune de ces générations a expérimenté toutes les formes de lutte et de résistance imaginables pour un peuple occupé et a fourni son lot de martyrs. Aucune de ces formes de lutte n’a abouti. Et pourtant, ils n’ont pas renoncé, ils n’ont pas plié et ont continué à mobiliser leur créativité pour aller au-delà de la simple survie au jour le jour.

70 ans après, les Palestiniens sont devenus le peuple-monde par excellence : on les trouve de la pampa argentine, où ils sont devenus gauchos, à la Sibérie russe, dans les cités de scientifiques léguées par l’URSS . Mais quelle que soit la couleur de leur passeport, la langue qu’ils parlent tous les jours, ils gardent leur terre au cœur.

La Palestine, un pays qui est partout et nulle part, est plus que jamais le miroir de notre monde : saccagé, accaparé, violé dans ses entrailles  mais peuplé d’humains qui continuent d’allier le pessimisme de la raison avec l’optimisme de la volonté, poursuivant un rêve réaliste. Ce rêve, nous le partagerons avec eux jusqu’à notre dernier souffle, faisant fi de tous les aboiements des pit-bulls de la pensée unique et de la chutzpah*.

*Chutzpah : mot yiddish entré dans l’anglais et l’allemand, signifiant culot, impudence. On comprendra aisément à qui il se réfère.

 





Courtesy of Tlaxcala
Source: http://tlaxcala-int.org/article.asp?reference=23375
Publication date of original article: 14/05/2018
URL of this page : http://www.tlaxcala-int.org/article.asp?reference=23376

 

Tags: NakbaPalestine/Israël
 

 
Print this page
Print this page
Send this page
Send this page


 All Tlaxcala pages are protected under Copyleft.