TLAXCALA تلاكسكالا Τλαξκάλα Тлакскала la red internacional de traductores por la diversidad lingüística le réseau international des traducteurs pour la diversité linguistique the international network of translators for linguistic diversity الشبكة العالمية للمترجمين من اجل التنويع اللغوي das internationale Übersetzernetzwerk für sprachliche Vielfalt a rede internacional de tradutores pela diversidade linguística la rete internazionale di traduttori per la diversità linguistica la xarxa internacional dels traductors per a la diversitat lingüística översättarnas internationella nätverk för språklig mångfald شبکه بین المللی مترجمین خواهان حفظ تنوع گویش το διεθνής δίκτυο των μεταφραστών για τη γλωσσική ποικιλία международная сеть переводчиков языкового разнообразия Aẓeḍḍa n yemsuqqlen i lmend n uṭṭuqqet n yilsawen dilsel çeşitlilik için uluslararası çevirmen ağı la internacia reto de tradukistoj por la lingva diverso

 17/07/2018 Tlaxcala, the international network of translators for linguistic diversity Tlaxcala's Manifesto  
English  
 EUROPE 
EUROPE / Novichok, Saison 1: D’un type développé par des menteurs
Date of publication at Tlaxcala: 20/03/2018
Original: Novichok, Season 1: Of a type developed by liars

Novichok, Saison 1: D’un type développé par des menteurs

Craig Murray

Translated by  Viktor Dedaj
Edited by  Fausto Giudice Фаусто Джудиче فاوستو جيوديشي

 

J’ai maintenant reçu la confirmation d’une source bien placée au Foreign Office que les scientifiques du labporatoire de recherches militaires de Porton Down ne sont pas en mesure d’identifier l’agent neurotoxique comme étant de fabrication russe, et commencent à en avoir ras l'bol des pressions exercées sur eux pour le faire. Porton Down n’a approuvé la formulation « d’un type développé par la Russie » qu’après une réunion plutôt difficile pour aboutir à ce compromis. Les Russes auraient fait des recherches, dans le cadre du programme « Novichok », sur une génération d’agents neurotoxiques qui pourraient être fabriqués à partir de produits disponibles dans le commerce, tels que les insecticides et les engrais. Dans ce sens, cette substance est un « novichok ». C’est un produit du même type. Tout comme je suis en train de taper sur un ordinateur portable d’un type développé par les USA, mais fabriqué en Chine.

Christo Komarnitski, Bulgarie

Pour toute personne ayant une expérience du pouvoir, c'était une évidence depuis plusieurs jours. Le gouvernement n’a jamais dit que l’agent neurotoxique a été fabriqué en Russie, ou qu’il ne pouvait être fabriqué qu’en Russie. La formulation exacte « d’un type développé par la Russie » a été utilisée par Theresa May devant le Parlement, par le Royaume-Uni au Conseil de sécurité de l’ONU, et par Boris Johnson à la BBC hier et, surtout, « d’un type développé par la Russie » est l’expression précise utilisée dans le communiqué commun publié hier par le Royaume-Uni, les USA, la France et l’Allemagne :

Cette utilisation d’un agent neurotoxique de qualité militaire, d’un type développé par la Russie, constitue la première utilisation offensive d’un agent neurotoxique en Europe depuis la Seconde Guerre mondiale.

Lorsque le même phrasé extrêmement prudent est systématiquement employé, vous savez que c’est le résultat d’un compromis très délicat au sommet du Pouvoir. Ma source du Foreign Office, comme moi, se souvient des pressions extrêmes exercées sur le personnel des Affaires étrangères britanniques et d’autres fonctionnaires pour qu’ils signent le dossier sur les Armes de Destruction Massive irakiennes, dont certaines pressions que j’ai racontées dans mes mémoires Murder in Samarkand. Ma source a s^pontanément fait la comparaison avec ce qui se passe actuellement, en particulier à Porton Down.

De mon côté, j’ai écrit au bureau des médias de l’OIAC (Organisation pour l’interdiction des armes chimiques) pour leur demander de confirmer qu’il n’y a jamais eu de preuves matérielles de l’existence de Novichoks russes, alors que le programme d’inspection et de destruction des armes chimiques russes n'a été achevé que l’année dernière.

Connaissiez-vous ces faits intéressants ?

Les inspecteurs de l’OIAC ont eu pleinement accès à toutes les installations d’armes chimiques russes connues depuis plus d’une décennie - y compris celles identifiées par le présumé lanceur d’alerte sur les "Novichok", Mirzayanov - et l’an dernier, les inspecteurs de l’OIAC ont achevé la destruction de ce qui restait des 40 000 tonnes d’armes chimiques russes.

En revanche, le programme de destruction des stocks d’armes chimiques des USA a encore cinq ans à courir.

Israël dispose de stocks importants d’armes chimiques, mais a toujours refusé de les déclarer à l’OIAC. Israël n’adhère pas à la Convention sur les armes chimiques et n’est pas membre de l’OIAC. Israël l'a signée en 1993 mais a refusé de la ratifier car cela signifierait l’inspection et la destruction de ses armes chimiques. Israël a sans doute autant de capacités techniques que n’importe quel État pour synthétiser les "Novichoks".

Jusqu’à cette semaine, la croyance quasi universelle parmi les experts en armes chimiques, et la position officielle de l’OIAC, était que les "Novichoks" étaient tout au plus un programme de recherche théorique que les Russes n’avaient jamais réussi à synthétiser et à fabriquer. C’est pourquoi ils ne figurent pas sur la liste des armes chimiques interdites de l’OIAC.

Porton Down n’est toujours pas sûr que ce sont les Russes qui ont apparemment synthétisé un "Novichok". D’où l’expression "d’un type développé par la Russie". Notez bien : développé, pas fabriqué, produit ou manufacturé.

Il s’agit d’une propagande soigneusement formulée. D’un type développé par des menteurs.

MISE A JOUR

Cet article a incité un autre ancien collègue à prendre contact. La bonne nouvelle, c’est que le Foreign Office a persuadé Boris qu’il devait laisser l’OIAC analyser un échantillon. Mais pas tout de suite. On s’attend à ce que le comité d’enquête soit présidé par un délégué chinois. Le pla den Boris est d’obtenir que l’OIAC adhère également à la formule « d’un type développé par la Russie », et la diplomatie est aux manoeuvres en ce moment même à Pékin.

Je suppose qu’il n’y a aucune chance que la BBC fasse son travail journalistique sur ce sujet ?

 





Courtesy of Le Grand Soir
Source: https://www.craigmurray.org.uk/archives/2018/03/of-a-type-developed-by-liars/
Publication date of original article: 16/03/2018
URL of this page : http://www.tlaxcala-int.org/article.asp?reference=23022

 

Tags: NovichokArmes d'intoxication massiveRoyaume-Uni-Russie
 

 
Print this page
Print this page
Send this page
Send this page


 All Tlaxcala pages are protected under Copyleft.