TLAXCALA تلاكسكالا Τλαξκάλα Тлакскала la red internacional de traductores por la diversidad lingüística le réseau international des traducteurs pour la diversité linguistique the international network of translators for linguistic diversity الشبكة العالمية للمترجمين من اجل التنويع اللغوي das internationale Übersetzernetzwerk für sprachliche Vielfalt a rede internacional de tradutores pela diversidade linguística la rete internazionale di traduttori per la diversità linguistica la xarxa internacional dels traductors per a la diversitat lingüística översättarnas internationella nätverk för språklig mångfald شبکه بین المللی مترجمین خواهان حفظ تنوع گویش το διεθνής δίκτυο των μεταφραστών για τη γλωσσική ποικιλία международная сеть переводчиков языкового разнообразия Aẓeḍḍa n yemsuqqlen i lmend n uṭṭuqqet n yilsawen dilsel çeşitlilik için uluslararası çevirmen ağı la internacia reto de tradukistoj por la lingva diverso

 25/05/2018 Tlaxcala, the international network of translators for linguistic diversity Tlaxcala's Manifesto  
English  
 ABYA YALA 
ABYA YALA / Cinq questions d'une innocente mais pas idiote sur d’obscures affaires colombiennes
Date of publication at Tlaxcala: 30/01/2018
Original: Cinco preguntas de una inocente pero no boba sobre oscuros asuntos colombianos

Cinq questions d'une innocente mais pas idiote sur d’obscures affaires colombiennes

Cihuatl Chinchera

Translated by  Eve Harguindey

 

Les faits tels qu'ils apparaissent : samedi dernier, une bombe a explosé à Barranquilla, tuant 5 policiers. Dimanche, tous les médias hispanophones du monde ont publié un prétendu communiqué revendiquant l'attentat au nom d’un "Front national de guerre urbain de l'ELN". Lundi, le président Santos a annoncé que cela lui faisait beaucoup de mal, mais qu’il avait décidé d'interrompre le cinquième round de négociations avec l'ELN à Quito.

Mes questions sont les suivantes:

1- Ce "Front de Guerre Urbain National" existe-t-il vraiment et fait-il vraiment partie de l'ELN? Je n'ai trouvé aucune trace de lui, pas même une allusion dans les médias officiels de l'ELN.

2-Comment est-il possible que cette communication soit la seule de ce type (militaire) sur le site présenté comme son organe, qui a publié 127 documents depuis juillet dernier?

3-Pourquoi les porte-parole et les instances de l'ELN (commandement central, délégation à Quito) sont –ils silencieux et ne disent –ils rien de cet événement? Était-ce eux ou n'était-ce pas eux ?

4-Les 4 suspects arrêtés à Barranquilla ont des profils de tueur à gages (tatoués). Je peux me tromper, mais quel genre de guérilléros ça serait-il ?

5-Puisque les Accords de paix avec les FARC-EP n'ont pas réussi à atteindre l'objectif de Santos - renforcer son Parti de la U pour gagner les élections -, peut-être avait-il besoin d'un prétexte fort pour mettre au rencart les négociations de Quito hors de la poubelle?

En l'absence du colonel Aureliano Buendía, qui pourrait sûrement répondre à ces questions, je les soumets à celles et ceux qui liront ces lignes.

 

 





Courtesy of Tlaxcala/La Pluma
Source: http://tlaxcala-int.org/article.asp?reference=22583
Publication date of original article: 30/01/2018
URL of this page : http://www.tlaxcala-int.org/article.asp?reference=22584

 

Tags: ELNContre-insurrectionColombieAbya Yala
 

 
Print this page
Print this page
Send this page
Send this page


 All Tlaxcala pages are protected under Copyleft.