We are humans, and not machines, hence our right to vacations. We’ll be back on Sept. 1!

 15/08/2018 Tlaxcala, the international network of translators for linguistic diversity Tlaxcala's Manifesto  
English  
 IMAGE AND SOUND 
IMAGE AND SOUND / Daniel Viglietti nous a quitté•es
Date of publication at Tlaxcala: 01/11/2017
Original: Se nos fue Daniel Viglietti
Translations available: English 

Daniel Viglietti nous a quitté•es

TLAXCALA ΤΛΑΞΚΑΛΑ ТЛАКСКАЛА تلاكسكالا 特拉科斯卡拉

 

Dans l'après-midi du lundi 30 octobre 2017, l'auteur-compositeur-interprète uruguayen Daniel Viglietti est mort à Montevideo. Il avait 78 ans. Il venait de rentrer du Chili, où il avait célébré le centenaire de la naissance de Viloleta Parra et de Bolivie, où il avait rendu hommage à Vallegrande à Che Guevara, 50 ans après son assassinat. Daniel était le dernier: d'abord la poétesse Idea Vilariño s’en était allée, puis l’écrivain Mario Benedetti, suivis par Eduardo Galeano et il y a trois semaines, son ami depuis 60 ans, le musicologue Coriún Aharonian. Daniel vit toujours, dans ses chansons. La plus connue, A desalambrar, est devenue un hymne des peuples d'Abya Yala.

 

 


À bas les barrières

Je demande aux présents
Si vous ne vous êtes pas mis à penser
Que la terre est à nous
Et non à celui qui en a plus.

Je demande si
Sur terre, jamais vous n'auriez pensé
Que, si les mains sont à nous
Ce qu'elles nous donnent est à nous.

À bas les barrières, à bas les barrières
Car la terre est à moi, à toi et à lui
A Pedro et à Maria, à Juan et à José.

Si ce que je chante gêne
Quelqu’un qui  passe par là
Je vous assure que c'est un gringo
Ou un patron de l'Uruguay.

À bas les barrières, à bas les barrières
Car la terre est à moi, à toi et à lui
À Pedro et à Maria, à Juan et à José.

 

A desalambrar

Yo pregunto a los presentes
Si no se han puesto a pensar
Que la tierra es de nosotros
Y no del que tiene mas.
 
Yo pregunto si en la tierra
Nunca habria pensado usted
Que si las manos son nuestras
Es nuestro lo que nos den.
 
A desalambrar a desalambrar
Que la tierra es mia tuya y de aquel
De Pedro y Maria de Juan y Jose.
 
Si molesto con mi canto
A alguno que ande por ahi
Le aseguro que es un gringo
O dueño del Uruguay.
 
A desalambrar a desalambrar
Que la tierra es mia tuya y de aquel
De Pedro y Maria de Juan y Jose.





Courtesy of Tlaxcala
Source: http://tlaxcala-int.org/article.asp?reference=21968
Publication date of original article: 01/11/2017
URL of this page : http://www.tlaxcala-int.org/article.asp?reference=21970

 

Tags: Daniel Viglietti
 

 
Print this page
Print this page
Send this page
Send this page


 All Tlaxcala pages are protected under Copyleft.