TLAXCALA تلاكسكالا Τλαξκάλα Тлакскала la red internacional de traductores por la diversidad lingüística le réseau international des traducteurs pour la diversité linguistique the international network of translators for linguistic diversity الشبكة العالمية للمترجمين من اجل التنويع اللغوي das internationale Übersetzernetzwerk für sprachliche Vielfalt a rede internacional de tradutores pela diversidade linguística la rete internazionale di traduttori per la diversità linguistica la xarxa internacional dels traductors per a la diversitat lingüística översättarnas internationella nätverk för språklig mångfald شبکه بین المللی مترجمین خواهان حفظ تنوع گویش το διεθνής δίκτυο των μεταφραστών για τη γλωσσική ποικιλία международная сеть переводчиков языкового разнообразия Aẓeḍḍa n yemsuqqlen i lmend n uṭṭuqqet n yilsawen dilsel çeşitlilik için uluslararası çevirmen ağı la internacia reto de tradukistoj por la lingva diverso

 19/10/2017 Tlaxcala, the international network of translators for linguistic diversity Tlaxcala's Manifesto  
English  
 CULTURE & COMMUNICATION 
CULTURE & COMMUNICATION / “…mais vous ne convaincrez pas”
Date of publication at Tlaxcala: 12/10/2017
Original: “… pero no convenceréis”

“…mais vous ne convaincrez pas”

Koldo Campos Sagaseta

Translated by  Fausto Giudice Фаусто Джудиче فاوستو جيوديشي

 

C'était le 12 octobre 1936 et, dans le grand amphithéâtre  bondé de l'Université de Salamanque, on célébrait le Jour de la Race. Personne ne manquait. Ni l'évêque ni la légion espagnole. Le recteur, Miguel de Unamuno, ne devait pas prendre la parole mais, après les premières diatribes et harangues de certains orateurs, il se lève: «... On a également parlé des Catalans et des Basques, en les appelant l’anti-Espagne.  Eh bien, avec la même raison, ils peuvent en dire autant. Et il y a ici monsieur l'évêque, catalan, pour vous enseigner la doctrine chrétienne que vous ne voulez pas connaître, et moi, qui suis Basque, qui  ai passé toute ma vie à vous enseigner la langue espagnole que vous ne connaissez pas ... "

Millán Astray, qui est également recteur, bien que, au lieu d'un cloître, il dirige la légion, vocifère indigné  son meilleur argument: Vive la mort! et il développe sa thèse: « La Catalogne et le Pays Basque sont deux cancers dans le corps de la nation! Le fascisme, le remède de l'Espagne, vient les exterminer en coupant dans la chair vivante et saine comme un scalpel froid! »

Deux mois plus tard, mis à l’écart de l'université et en résidence surveillée, Unamuno devait mourir, mais dans ce qui allait être sa dernière intervention publique il ne laissa pas sans réponse les tirades du «fiancé de la mort» Millán Astray : «Vous vaincrez, mais vous ne convaincrez pas. Vous vaincrez parce que vous avez assez de force brute, mais vous ne convaincrez pas parce que convaincre signifie persuader. Et pour persuader vous avez besoin de quelque chose qui vous manque : la  raison et le droit  dans le combat. Il me semble inutile de vous demander de penser à l'Espagne. »

(Euskal presoak-euskal herrira)

 

 





Courtesy of Tlaxcala
Source: http://cronopiando.com/blog/2017/10/08/pero-no-convencereis/
Publication date of original article: 08/10/2017
URL of this page : http://www.tlaxcala-int.org/article.asp?reference=21736

 

Tags: UnamunoSalamanqueEspagne 1936Millán AstrayFascismeNationalisme espagnol
 

 
Print this page
Print this page
Send this page
Send this page


 All Tlaxcala pages are protected under Copyleft.