TLAXCALA تلاكسكالا Τλαξκάλα Тлакскала la red internacional de traductores por la diversidad lingüística le réseau international des traducteurs pour la diversité linguistique the international network of translators for linguistic diversity الشبكة العالمية للمترجمين من اجل التنويع اللغوي das internationale Übersetzernetzwerk für sprachliche Vielfalt a rede internacional de tradutores pela diversidade linguística la rete internazionale di traduttori per la diversità linguistica la xarxa internacional dels traductors per a la diversitat lingüística översättarnas internationella nätverk för språklig mångfald شبکه بین المللی مترجمین خواهان حفظ تنوع گویش το διεθνής δίκτυο των μεταφραστών για τη γλωσσική ποικιλία международная сеть переводчиков языкового разнообразия Aẓeḍḍa n yemsuqqlen i lmend n uṭṭuqqet n yilsawen dilsel çeşitlilik için uluslararası çevirmen ağı la internacia reto de tradukistoj por la lingva diverso

 23/10/2017 Tlaxcala, the international network of translators for linguistic diversity Tlaxcala's Manifesto  
English  
 EDITORIALS & OP-EDS 
EDITORIALS & OP-EDS / Violences en Catalogne : la défaite de Mariano Rajoy
Date of publication at Tlaxcala: 01/10/2017
Translations available: English  Español 

Éditorial de Libération
Violences en Catalogne : la défaite de Mariano Rajoy

Johan Hufnagel

 

Le référendum en Catalogne a, depuis ce dimanche matin, un visage. Celui d’une dame d’un certain âge, ses cheveux blancs barrés d’un épais filet de sang. Elle a été blessée par les policiers espagnols dans les actions de saisie du matériel électoral. Visage du référendum, elle sera aussi celui de la défaite symbolique de Mariano Rajoy.

http://tlaxcala-int.org/upload/gal_17087.jpg

Qu’est-ce qui a bien pu se passer dans la tête du chef du gouvernement espagnol pour penser qu’une violente neutralisation des opérations de vote, illégales pour les uns légitimes pour les autres, allait arranger ses affaires ? Les images, qui tournent en boucle sur les réseaux sociaux et les chaînes d’info, sont désastreuses pour lui et pour la cause «espagnoliste» qu’il défend : des policiers qui brisent des portes d’écoles, à coup de masse, de coupe-boulons, tentent de confisquer des urnes. Ce n’est pas l’unité de l’Espagne qui est attaquée par les coups de matraque, c’est la démocratie : voilà ce qui sort du vortex vidéo.

Ces images de répression brutale et disproportionnée ne feront pas bouger d’un iota ceux qui ont déjà des avis tranchés et définitifs sur cette difficile question identitaire. Là-bas, ou ici. En revanche, dans un monde qui a tendance à s’affranchir de la complexité et veut obliger à «choisir son camp», Rajoy contraint à choisir entre la violence d’un nationalisme d’Etat et la désobéissance civile d’un indépendantisme catalan respectueux de la démocratie. Il n’a rien à y gagner. Sauf s’il cherche, par la brutalité de sa police, à faire naître une opposition moins pacifique.

L’Espagne ne doit pas prendre ce chemin sanglant qu’elle ne connaît que trop bien. Aux Européens qui évoquent souvent une Union «fondée sur une promesse de paix, de progrès, de prospérité» de le rappeler d’urgence à Rajoy.

►à lire aussi Référendum en Catalogne : Libé suit l'événement au fil de la journée





Courtesy of Libération
Source: http://www.liberation.fr/planete/2017/10/01/violences-en-catalogne-la-defaite-de-mariano-rajoy_1600120
Publication date of original article: 01/10/2017
URL of this page : http://www.tlaxcala-int.org/article.asp?reference=21673

 

Tags: Référendum catalan1-ORépression policièreCatalogneRajoganÉtat espagnolUErope
 

 
Print this page
Print this page
Send this page
Send this page


 All Tlaxcala pages are protected under Copyleft.