TLAXCALA تلاكسكالا Τλαξκάλα Тлакскала la red internacional de traductores por la diversidad lingüística le réseau international des traducteurs pour la diversité linguistique the international network of translators for linguistic diversity الشبكة العالمية للمترجمين من اجل التنويع اللغوي das internationale Übersetzernetzwerk für sprachliche Vielfalt a rede internacional de tradutores pela diversidade linguística la rete internazionale di traduttori per la diversità linguistica la xarxa internacional dels traductors per a la diversitat lingüística översättarnas internationella nätverk för språklig mångfald شبکه بین المللی مترجمین خواهان حفظ تنوع گویش το διεθνής δίκτυο των μεταφραστών για τη γλωσσική ποικιλία международная сеть переводчиков языкового разнообразия Aẓeḍḍa n yemsuqqlen i lmend n uṭṭuqqet n yilsawen dilsel çeşitlilik için uluslararası çevirmen ağı la internacia reto de tradukistoj por la lingva diverso

 16/08/2017 Tlaxcala, the international network of translators for linguistic diversity Tlaxcala's Manifesto  
English  
 AFRICA 
AFRICA / Despotisme, néolibéralisme et changement climatique conduiront le Maroc à la catastrophe
Date of publication at Tlaxcala: 03/08/2017
Original: Despotism, neoliberalism and climate change: Morocco's catastrophic convergence

Despotisme, néolibéralisme et changement climatique conduiront le Maroc à la catastrophe

Jawad Moustakbal جواد مستقبل

Translated by  Monique Gire

 

Les déclarations sur « l’exception marocaine » pendant le Printemps arabe sonnent creux à présent que se propagent les protestations contre des politiques élitistes qui nient la dignité de la majorité

Le vendredi 28 octobre 2016, un incident tragique et fatal s’est produit dans la ville d’Al Hoceima, dans le nord-est du Maroc, lorsqu’un agent de l’État a saisi les marchandises de Mouhcine Fikri, un vendeur de poisson, et les a jetées dans un camion à ordures. Lorsque le vendeur a grimpé désespérément dans le camion pour récupérer son poisson, « un policier local a ordonné au conducteur du camion-benne de démarrer le compacteur et de ‘’le broyer’’ », selon des militants et des témoins. Le camion a horriblement broyé Fikri, causant sa mort.

Cette tragédie et les protestations qui l’ont suivie ont rappelé la vague de manifestations que le Maroc a connues au début du Mouvement du 20 février en 2011, pendant le dit Printemps arabe. Elles ont incité les Marocains à poursuivre leur lutte pour la dignité, la liberté et la justice sociale et ont montré que le processus de transformation réelle au Maroc – et plus largement en Afrique du Nord et en Asie de l’Ouest – n’est pas encore terminé. 

Davantage, le désir de changement a été contrarié par les dirigeants et les élites depuis le départ. Ces élites voulaient que ce « printemps » soit passager et celui-ci s’est vite transformé en automne, écrasant les espoirs de tous ceux qui étaient descendus dans les rues pour demander le respect de leur droit inaliénable à la dignité et à la liberté.

« Nous étions seulement au début d’un processus révolutionnaire de long terme qui durera des années et des décennies », a déclaré Gilbert Achcar, professeur d’études sur le développement et les relations internationales à l’École d’études orientales et africaines (SOAS). « Comme dans tout processus historique de ce genre, il y aura des hauts et des bas, des révolutions et des contre-révolutions, des progrès et des retours de manivelle ».


Des personnes en deuil portent le cercueil de Fikri dans la ville d’Al Hoceima, au nord du Maroc, le 30 octobre (Reuters)

Avec la connivence de la plupart des élites politiques et intellectuelles, les dirigeants se sont hâtés de promouvoir la soi-disant exception marocaine comme la règle. Néanmoins, cette proclamation de stabilité a été contredite par ces récents incidents et la mobilisation rapide et conséquente qui a eu lieu dans plus de 40 villes du Maroc ces derniers mois. 

Cette mobilisation de masse a vu descendre dans les rues des militants qui ont exprimé leur rejet du mépris et de l’humiliation, collectivement désignés au Maroc par l’expression « hogra », et pour montrer leur solidarité avec les opprimés. Des actions comme celles-ci attestent du pouvoir latent des masses, un pouvoir qui détruira sans aucun doute les forces de l’oppression et du colonialisme qui ont écrasé notre libre arbitre depuis notre soi-disant indépendance en 1956.

Deux Maroc

Tout observateur de la scène marocaine est fasciné par les contradictions flagrantes de cette fable sur les deux Maroc. D’une part, un Maroc des mégaprojets – port de TangerMed, autoroutes, trains à grande vitesse (sur le modèle du TGV français), voitures de luxe, villas, palais et complexes touristiques dotés de grandes piscines et de vastes parcours de golf.

Lire la suite





Courtesy of Middle East Eye
Source: http://www.middleeasteye.net/essays/catastrophic-convergence-1321268571
Publication date of original article: 31/07/2017
URL of this page : http://www.tlaxcala-int.org/article.asp?reference=21121

 

Tags: DespotismeNéolibéralismeChangement climatiqueCapitalisme du désastreRévoltes logiquesMouvements sociauxMouvement du 20 FévrierHirak el RifMaroc
 

 
Print this page
Print this page
Send this page
Send this page


 All Tlaxcala pages are protected under Copyleft.