TLAXCALA تلاكسكالا Τλαξκάλα Тлакскала la red internacional de traductores por la diversidad lingüística le réseau international des traducteurs pour la diversité linguistique the international network of translators for linguistic diversity الشبكة العالمية للمترجمين من اجل التنويع اللغوي das internationale Übersetzernetzwerk für sprachliche Vielfalt a rede internacional de tradutores pela diversidade linguística la rete internazionale di traduttori per la diversità linguistica la xarxa internacional dels traductors per a la diversitat lingüística översättarnas internationella nätverk för språklig mångfald شبکه بین المللی مترجمین خواهان حفظ تنوع گویش το διεθνής δίκτυο των μεταφραστών για τη γλωσσική ποικιλία международная сеть переводчиков языкового разнообразия Aẓeḍḍa n yemsuqqlen i lmend n uṭṭuqqet n yilsawen dilsel çeşitlilik için uluslararası çevirmen ağı la internacia reto de tradukistoj por la lingva diverso

 12/12/2017 Tlaxcala, the international network of translators for linguistic diversity Tlaxcala's Manifesto  
English  
 ASIA & OCEANIA 
ASIA & OCEANIA / Paranoïa sur la Route de la soie afghane
Date of publication at Tlaxcala: 25/06/2017
Original: Fear and loathing on the Afghan Silk Road
Translations available: Português/Galego 

Paranoïa sur la Route de la soie afghane

Pepe Escobar Пепе Эскобар

Translated by  Entelekheia

 

Tous ceux qui tenteront de « reconstruire » l’Afghanistan auront du pain sur la planche. Toutefois, le succès de la nouvelle Route de la soie chinoise dépendra beaucoup des progrès accomplis

La nouvelle Route de la soie, alias Initiative Belt and Road, arrivera-t-elle à traverser un jour l’Hindou Kouch ?

 

La témérité est à l’ordre du jour. Même s’il est stratégiquement situé en travers de l’ancienne Route de la soie, et qu’il jouxte virtuellement le Corridor économique Chine-Pakistan (CPEC) – une plate-forme-clé de l’initiative d’un coût de 50 milliards de dollars – l’Afghanistan est toujours enlisé dans la guerre.

Il est facile d’oublier qu’en 2011 – avant même que le président Xi annonce l’Initiative Belt and Road au Kazakhstan et en Indonésie en 2013 – la Secrétaire d’État de l’époque, Hillary Clinton, parlait de sa propre Route de la soie à Chennai. Rien d’étonnant si la vision du Département d’État à mordu la poussière de l’Hindou Kouch – elle prévoyait de l’axer autour de l’Afghanistan, un pays enfermé dans une guerre.

La situation de 2017 de l’Afghanistan est encore plus déprimante. Dire que l’administration qui a émergé des élections présidentielles factieuses de 2014, et qui passe pour un gouvernement, est dysfonctionnelle est un doux euphémisme.

Depuis 2002, Washington a dépensé la somme astronomique de 780 milliards de dollars dans son Opération (en cours) Enduring Freedom (« opération Liberté Immuable »). Un argent qui ne lui a rien rapporté – à part plus de 100 000 victimes afghanes.

La très médiatique poussée d’Obama en faveur de la reconstruction-accompagnée-de-contre-insurrection de 2009 a débouché, comme prévu, sur un désastre. A part la restructuration de la guerre globale contre la terreur (GWOT) en opérations d’urgence à l’étranger (Overseas Contingency Operations, OCO), elle n’a rien accompli. Le slogan « nettoyez, tenez, construisez » n’a jamais été clairement appliqué ; les talibans sont revenus virtuellement partout.

Washington a dépensé quelque chose comme 110 milliards dans la « reconstruction » afghane. Ajusté à l’inflation, cela représente à peu-près l’équivalent du total du Plan Marshall. Pourtant, aucune Francfort flambant neuve n’a poussé autour du minaret de Ghazni ; plus de 70 milliards de dollars sont allés à l’armée et à la police afghanes, et le gâchis ajouté à la corruption ont fait le reste. Le PIB afghan de l’année dernière ne s’élevait toujours qu’à un misérable 17 milliards de dollars, soit 525 dollars per capita.

La nouvelle « politique » de l’administration Trump a consisté dans le largage d’une méga-bombe dans l’est, la MOAB, sans aucun effet, ajoutée à encore plus de demandes de troupes supplémentaires. Opération Liberté « Immuable » pour toujours, effectivement.

Vous voulez exploiter une mine ? Allez voir les talibans

Lire la suite





Courtesy of Entelekheia
Source: http://www.atimes.com/article/fear-loathing-afghan-silk-road/
Publication date of original article: 21/06/2017
URL of this page : http://www.tlaxcala-int.org/article.asp?reference=20827

 

Tags: AfghanistanBelt & Road InitiativeChineNouvelles Routes de la SoieAsie centraleTalibanGuerre globale contre le terrorismeUSA
 

 
Print this page
Print this page
Send this page
Send this page


 All Tlaxcala pages are protected under Copyleft.