TLAXCALA تلاكسكالا Τλαξκάλα Тлакскала la red internacional de traductores por la diversidad lingüística le réseau international des traducteurs pour la diversité linguistique the international network of translators for linguistic diversity الشبكة العالمية للمترجمين من اجل التنويع اللغوي das internationale Übersetzernetzwerk für sprachliche Vielfalt a rede internacional de tradutores pela diversidade linguística la rete internazionale di traduttori per la diversità linguistica la xarxa internacional dels traductors per a la diversitat lingüística översättarnas internationella nätverk för språklig mångfald شبکه بین المللی مترجمین خواهان حفظ تنوع گویش το διεθνής δίκτυο των μεταφραστών για τη γλωσσική ποικιλία международная сеть переводчиков языкового разнообразия Aẓeḍḍa n yemsuqqlen i lmend n uṭṭuqqet n yilsawen dilsel çeşitlilik için uluslararası çevirmen ağı la internacia reto de tradukistoj por la lingva diverso

 24/07/2017 Tlaxcala, the international network of translators for linguistic diversity Tlaxcala's Manifesto  
English  
 CULTURE & COMMUNICATION 
CULTURE & COMMUNICATION / Miguel Urbano Rodrigues (2/8/1925-27/5/2017)
Date of publication at Tlaxcala: 01/06/2017
Original: Miguel Urbano Rodrigues, 02/08/1925 – 27/05/2017
Translations available: Español  English 

Miguel Urbano Rodrigues (2/8/1925-27/5/2017)

ODiario.info

Translated by  Pedro da Nóbrega

 

ODiario.info communique à ses lecteurs et amis le décès de son fondateur et rédacteur en chef Miguel Urbano Rodrigues.

Né à Moura, Alentejo, en 1925, fils d’un père journaliste et écrivain, au sein d’une famille d’agriculteurs prospères de tradition républicaine, il a vécu l’implantation de la dictature de « l’État Nouveau » (“Estado Novo” dictature fasciste, NdT), en recueillant l’influence et l’inspiration des personnes rebelles de sa région.

Miguel Urbano Rodrigues a suivi les cours de la Faculté de Lettres de Lisbonne. Il est devenu rédacteur au Diário de Notícias (en démarrant en 1949) et Chef de la rédaction du Diário Ilustrado. Jeune pourvu d’une curiosité et d’un talent intellectuel notables, en même temps solidaire avec les causes du peuple, il a du affronter les limites et les menaces qu’imposait le régime fasciste qui bâillonnait et emprisonnait son pays.

Exilé au Brésil, il a été éditorialiste au journal O Estado de S. Paulo (de 1957 à 1974) et rédacteur en chef international du magazine Visão (de 1970 à 1974). Pendant cette période, il a suivi et participé à plusieurs évènements significatifs de la dégradation de l’image externe du régime fasciste, notamment l’arraisonnement du paquebot “Santa Maria” en 1961, ainsi que la progression de la lutte du MPLA et du PAIGC contre le colonialisme portugais. En 1963, il adhère au Parti Communiste Portugais.

Il est revenu au Portugal tout de suite après le 25  Avril 1974, en pleine ferveur populaire, se joignant à la lutte pour la construction d’un régime démocratique, en tant que militant communiste. Il a été chef de la rédaction d’Avante! (Organe central du PCP, NdT) en 1974 et 1975 ainsi que directeur du journal O Diário, de 1976 à 1985. Il a aussi exercé la Présidence de l’Assemblée Municipale de Moura de janvier 1986 jusqu’à juin 1988, été élu député à l’Assemblée de la République (Assemblée Nationale, NdT) entre 1990 et 1995, étant également député dans les Assemblées Parlementaires du Conseil de l’Europe et de l’Union Européenne.

En tant qu’exilé, il a développé un vaste réseau de contacts professionnels et des liens amicaux de complicité avec d’innombrables personnalités politiques progressistes de l’Amérique Latine. De retour au Portugal, il aura rempli de nombreuses missions de nature politique ou médiatique et aura étendu son vaste réseau de solidarités et de coopération internationale.

Miguel Urbano Rodrigues a été le fondateur du site resistir.info en 2002, ainsi que du site odiario.info en 2006. Il aura été le principal promoteur des mémorables rencontres de Serpa, “Civilisation ou Barbarie” qui auront réuni, en 2004, 2007 et 2010, de nombreux militants civiques et certains des intellectuels progressistes les plus distingués des cinq continents, autour des questions relatives à la transformation révolutionnaire de la société.

Voyageur et observateur infatigable, exceptionnel intellectuel qui pourtant ne s’est jamais considéré plus qu’un citoyen parmi d’autres sous toutes les latitudes qu’il a pu connaître, il nous laisse une œuvre vaste, qui aborde différents domaines, mais toujours inspirée par la compréhension  et la mise en valeur de la condition humaine dans son action pour la transformation révolutionnaire de l’humain et de la société, dans l’objectif suprême de la justice et du bonheur.

La dépouille de Miguel Urbano Rodrigues sera visible, à partir de dimanche à 14 h, au Centre Funéraire de la Lapa (Igreja da Lapa, Porto), et y restera en chapelle ardente jusqu’aux obsèques prévues le lundi à 16h..

 





Courtesy of Tlaxcala
Source: http://www.odiario.info/miguel-urbano-rodrigues-02081925-27052017/
Publication date of original article: 27/05/2017
URL of this page : http://www.tlaxcala-int.org/article.asp?reference=20636

 

Tags: Miguel Urbano RodriguesPortugal
 

 
Print this page
Print this page
Send this page
Send this page


 All Tlaxcala pages are protected under Copyleft.