TLAXCALA تلاكسكالا Τλαξκάλα Тлакскала la red internacional de traductores por la diversidad lingüística le réseau international des traducteurs pour la diversité linguistique the international network of translators for linguistic diversity الشبكة العالمية للمترجمين من اجل التنويع اللغوي das internationale Übersetzernetzwerk für sprachliche Vielfalt a rede internacional de tradutores pela diversidade linguística la rete internazionale di traduttori per la diversità linguistica la xarxa internacional dels traductors per a la diversitat lingüística översättarnas internationella nätverk för språklig mångfald شبکه بین المللی مترجمین خواهان حفظ تنوع گویش το διεθνής δίκτυο των μεταφραστών για τη γλωσσική ποικιλία международная сеть переводчиков языкового разнообразия Aẓeḍḍa n yemsuqqlen i lmend n uṭṭuqqet n yilsawen dilsel çeşitlilik için uluslararası çevirmen ağı la internacia reto de tradukistoj por la lingva diverso

 27/07/2017 Tlaxcala, the international network of translators for linguistic diversity Tlaxcala's Manifesto  
English  
 EUROPE 
EUROPE / Même le gouvernement saoudien reconnaît avoir tué 140 personnes en bombardant une cérémonie funéraire au Yémen. Alors, pourquoi le Royaume-Uni continue-t-il de lui fournir des armes?
Date of publication at Tlaxcala: 26/10/2016
Original: Even the Saudi Arabian government admits it killed 140 people by bombing a funeral, so why is the UK still arming it?

Même le gouvernement saoudien reconnaît avoir tué 140 personnes en bombardant une cérémonie funéraire au Yémen. Alors, pourquoi le Royaume-Uni continue-t-il de lui fournir des armes?

Campaign Against Arms Trade (CAAT)

Translated by  Jacques Boutard

 

 

  • Une enquête menée par l'Arabie saoudite à établi que ce sont bien les forces saoudiennes qui sont responsables du bombardement d'une cérémonie funéraire qui a tué au moins 140 personnesà Sanaa le 8 octobre.

  • Depuis le début des bombardements en mars 2015, le Royaume-Uni autorise la vente d'armes à l'Arabie saoudite, dont des avions de combat et des bombes, pour un montant de 3,3 milliards de dollars.

Ce weekend, l'équipe conjointe d'évaluation des incidents (JIAT) a publié un communiqué de presse (voir plus bas) reconnaissant que les frappes aériennes effectuées par la coalition au Yémen étaient responsables du bombardement d'une cérémonie funéraire qui a tué 140 personnes et blessé plus de 500 autres.  

Ce bombardement survient au moment où la plus grande firme d'armement britannique, BAE Systems, viendrait d'entamer des négociations dans le but de vendre encore plus d'avions de combat à l'Arabie saoudite. Cette initiative bénéficie du soutien du gouvernement britannique.

Déclaration d'Andrew Smith, de Campaign Against Arms Trade (Campagne contre le Commerce des Armes, NdT) :

La poursuite de la campagne de bombardement par la coalition dirigée par l'Arabie saoudite a été condamnée par les Nations Unies, le Parlement européen, Amnesty International et presque toutes les ONG ayant du personnel sur place au Yémen. Même les forces saoudiennes admettent que ce sont bien leurs bombes qui ont tué 150 personnes la semaine dernière. Combien d'autres devront mourir avant que le gouvernement britannique se décide à agir ?

Depuis le début de la campagne de bombardements en mars dernier, le Royaume-Uni a autorisé la vente d'armes à l'Arabie saoudite pour un montant de 3,3 milliards de livres sterling (= 3,7 Mds €), dont :

  • 2,2 milliards de £ de matériels classés ML10* (Avions, hélicoptères, drones)

  • 1,1 milliard de £ de matériels classés ML4 (Grenades, bombes, missiles, leurres)

  • 430 000 £ de matériels classés ML6 (Véhicules blindés, chars)

Suite de la déclaration d'Andrew Smith :

Sur le papier les rèGles de contrôle des exportations d'armes par le Royaume-Uni sont très claires. La législation stipule que s'il existe un risque avéré que des armes britanniques puissent être utilisées pour violer le droit international humanitaire, les exportations ne doivent pas avoir lieu. Quel degré de gravité la crise doit-ellle atteindre pour que le gouvernement britannique se décide enfin à cesser de fournir des armes à l'un des régimes les plus brutaux au monde ?

Les ventes d'armes britanniques à l'Arabie saoudite font actuellement l'objet d'un recours judiciaire, suite à une requête déposée par la CAAT. Cette action demande au gouvernement de suspendre toutes les autorisations existantes et de cesser d'accorder de nouvelles autorisations d'exportations vers l'Arabie saoudite d'armes devant être utilisées au Yémen, jusqu'à ce qu'un examen complet ait été fait pour déterminer si ces exportations sont compatibles avec la législation britannique et communautaire. Un contrôle judiciaire aura lieu devant deux juges lors d'une audience de 3 jours, pas plus tard que le 1er Février 2017.

* ML = Military List, liste des matériels militaires pour l'exportation desquels une autorisation officielle du gouvernement britannique est exigée.

► « Communiqué de presse de l'équipe conjointe d'évaluation des incidents (JIAT) sur l'incident du Grand Hall à Sanaa »

http://tlaxcala-int.org/upload/gal_14695.jpg
 





Courtesy of Tlaxcala
Source: https://www.caat.org.uk/media/press-releases/2016-10-17
Publication date of original article: 17/10/2016
URL of this page : http://www.tlaxcala-int.org/article.asp?reference=19206

 

Tags: Guerre du YémenCrimes de guerre saoudiensVentes d'armes Arabie saouditeExportations d'armes britanniquesBAE SystemsUErope
 

 
Print this page
Print this page
Send this page
Send this page


 All Tlaxcala pages are protected under Copyleft.